Hélène Drouin Everest

Hélène, 27 ans, devient la plus jeune française à gravir l’Everest !

Hélène vient de réussir son pari : l’ascension de l’Everest par le versant népalais. Il y a quelques heures, elle était au sommet accompagnée par un sherpa. Près de 200 grimpeurs sont parvenus au sommet en l’espace de quelques jours lors de cette première fenêtre météo de la saison.

Ce mardi vers 10h30, Hélène Drouin était au sommet de l’Everest, 8849 mètres d’altitude. Partie du Camp 4 (presque 8.000m) vers 21h lundi soir, cette dernière phase de l’ascension a donc duré 13h30. La concrétisation d’un projet lancé il y a plusieurs mois pour cette interne en anesthésie-réanimation de 27 ans venue de Dijon. Elle devient la plus jeune française à réaliser cette ascension. A peine plus d’une dizaine de Françaises ont gravi l’Everest à ce jour. Hélène vient rejoindre ce tout petit club.

A ce jour, aucune Française n’a réalisé cette ascension sans oxygène. Certaines ont tenté : Laurence de la Ferrière, Chantal Mauduit, Elisabeth Revol… mais ont fait demi-tour avant le sommet. Hélene a réalisé cette ascension avec oxygène comme la très grande majorité des grimpeurs actuellement présents à l’Everest.

Hélène : l’Everest pour la bonne cause…

Après des mois passés dans des unités de réanimation COVID, Hélène a réfléchi « à ce qui est important dans [sa] vie et aux causes qu'[elle] aimerai[t] soutenir à l’avenir ». C’est dans cette optique qu’elle a souhaité reverser une partie des fonds récoltés grâce à ses sponsors à une unité de recherche médicale de l’INSERM.

Lire aussi : 12 sherpas au sommet de l’Everest : premières réussites de la saison

Avant de s’attaquer à l’Everest, la Française avait déjà plusieurs expériences en haute montagne. Au-delà de sommets alpins, elle avait notamment gravi le Pic Lénine en 2018 (un 7.000 du Kirghizistan). Epreuves de ski de fond, « iron man », marathons, rien ne l’arrête. Et l’idée de l’Everest germe depuis pas mal de temps… Lorsque « j’ai couru mon premier marathon à l’âge de 20 ans, je savais que je mettrai tout en œuvre pour grimper un jour l’Everest » ! C’est chose faite !

Hélène était accompagnée par Dawa Sherpa de Thamserku Expeditions. Aux dernières nouvelles, elle avait atteint le Camp II et était donc sortie de la fameuse “zone de la mort”. Elle n’avait toujours pas regagné le camp de base. Les autres Français engagés dans l’ascension de l’Everest ce printemps ne font pas partie des premiers summiters (Jonathan, Pascal…). A suivre donc.

Mise a jour 14.05.21 : Hélène est revenue au camp de base “saine et sauve” !

Illustration  © Thamserku Expeditions

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

4 réflexions sur « Hélène, 27 ans, devient la plus jeune française à gravir l’Everest ! »

    1. Avec oxygène d’après les éléments dont on dispose. Détails à suivre.

      Oui, confirmé, elle a masque et régulateur sur les photos du sommet 🙂

  1. Evidemment que oui, elle a gravit l’Everest!
    Pour ton information, gravir signifie « monter avec effort »!
    L’effort a été très important quoiqu’il arrive! Elle a juste été assisté par de l’oxygène…nuance…!! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *