Khumbu Climbing Center

Le Khumbu Climbing Center fête ses 15 ans

En septembre 1999, Alex Lowe disparaissait sur les pentes du Shishapangma, au Tibet. Emporté par une avalanche alors qu’il tentait de devenir, avec son comparse Conrad Anker, le premier américain à descendre ce sommet himalayen à ski. Après sa mort, sa veuve – remariée à Conrad Anker – a fondé la Alex Lowe Charitable Foundation. Parmi ses projets, la création dès 2003 du Khumbu Climbing Center. Objectif de ce centre de formation : améliorer la sécurité des sherpas en leur apprenant les meilleurs pratiques de l’alpinisme.

Plus de 1.000 diplômés en 15 ans !

Quelques années après l’ouverture du centre, Conrad Anker confiait à Outside Magazine : « c’est important qu’il ressorte quelque chose de la tragédie du Shishapangma. J’ai un nouvel objectif désormais. Et si l’une des conséquences de cette tragédie est que moins de sherpas périront sur leurs propres montagnes, alors j’en suis très heureux ! »

Au programme de cette formation certifiante : langue anglaise, sécurité en montagne, techniques de sauvetage, bases des manipulations de cordes, premiers secours… Depuis le lancement du centre de formation, près d’un millier de népalais ont été diplômés. Contrairement aux premières années où des instructeurs occidentaux s’occupaient de la plupart des enseignements, c’est désormais des professeurs népalais qui transmettent leur savoir.

Le Khumbu Climbing Center

Si vous souhaitez aider la fondation à faire vivre le Khumbu Climbing Center, vous pouvez donner un petit quelque chose ici.

Illustration : © Fondation Alex Lowe

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *