Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Il y a quelques mois, le gouvernement népalais prenait des mesures pour interdire l’accès de ses montagnes à certains types de handicap, sous prétexte de sécurité. Notamment les aveugles et les doubles amputés. Quelques semaines plus tard, la cour suprême du pays annulait cette mesure. Certains athlètes handicapés ont ainsi pu s’attaquer à quelques sommets népalais ! Cette saison, un Coréen et un Chinois ont réussi deux belles ascensions malgré leur handicap.

Sans ses doigts à l’Annapurna

Kim Hong-Bin est parvenu le 13 mai dernier au sommet de l’Annapurna en milieu de journée. C’est le douzième sommet de plus de 8.000 mètres remporté par ce Coréen qui a perdu tous ses doigts sur une ascension de Denali, il y a quelques années. Des gelures et au final : 10 amputations. C’était en 1991. Près de trente ans plus tard, à 53 ans, il faisait partie de la seule expédition de la saison à avoir choisi l’Annapurna, un sommet de 8.000 mètres parmi les plus dangereux. Il était accompagné par 4 sherpas. Pour terminer son défi de grimper tous les 8.000 de la planète sans ses doigts, il lui reste deux montagnes pakistanaises : le Gasherbrum I et le Broad Peak.

kim hongbin
Kim Hong-Bin

Sans ses jambes à l’Everest

Xia Boyu, lui, avait perdu ses deux jambes dans une tentative à l’Everest. En cause : trois nuits passées dans le mauvais temps au-dessus de 8.000m et des gelures trop importantes. Elles avaient débouché sur deux amputations sévères. C’était en 1975. Revanche est prise sur la montagne depuis hier matin : le grimpeur et ses deux prothèses était au sommet de l’Everest quelques heures après le passage de Steve Plain. Exploit à doublement souligner car le Chinois n’est plus tout jeune. A 69 ans, sa cinquième tentative était la bonne !

MAJ 17/05 : Après son sommet, Xia Boyu était extrêmement fatigué. Il n’a pas pu terminer sa descente et s’est arrêté au Camp 2. Un hélicoptère est venu le secourir.

Xia Boyu
Xia Boyu

La saison prochaine, un autre double amputé devrait faire une tentative à l’Everest. Il s’agit de Hari Budha Magar, un ancien soldat Gurkha ayant perdu ses deux jambes en Afghanistan.

Illustrations (c) Kim Hong-Bin (c) Xia Boyu

Handicapés mais victorieux de sommets himalayens
4.8 (95%) 4 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here