Expéditions Printemps 2019 : Bielecki « le temps défile et on est bloqués »

Le chronomètre accélère la course de Nims Dai alors qu’il vient d’arriver au camp de base du Dhaulagiri. Dans le même temps, un survol du camp de base de l’Everest nous permet de prendre conscience de son gigantisme. Enfin, Bielecki et Berg attendent, « bloqués ».

Un deuxième 8.000 en fin de semaine pour Nims Dai

Nims Dai prévoit d’être au sommet du Dhaulagiri le 12 mai prochain, en fin de semaine donc. Avant la fin du mois de mai, il compte terminer la première phase de son projet. Cette première phase comprend 6 sommets népalais : l’Everest, le Lhotse, le Kangchenjunga, le Makalu, le Dhaulagiri et l’Annapurna. Il a commencé par quelques-uns des plus délicats techniquement. L’Annapurna a démarré le chronomètre de ses 7 mois fin avril. Il enchaîne désormais avec le tout proche Dhaulagiri. Dans un tweet, il explique qu’il est seul (avec son équipe) sur cette voie du Dhaulagiri. « nous gravirons la plus grande partie en style alpin » confirme-t-il.

Un camp de base gigantesque et propre !

Le camp de base de l’Everest est une véritable ville. Jugez plutôt avec ces images tournées par  Kenton Cool. Au-delà de la taille, le guide britannique est heureux de constater que le camp n’a jamais été aussi propre !

Patience au Langtang Lirung

Adam Bielecki et Felix Berg attendent. « Nous attendons le beau temps pour pouvoir nous lancer vers le sommet. Le temps défile et nous sommes bloqués. Depuis plusieurs jours, les vents au sommet approchent les 100Km/h (…) pourtant le soleil est là, ce qui nous frustre encore plus ». En attendant, une fenêtre météo acceptable, les deux grimpeurs découvrent la vallée environnante. Voir les photos ci-dessous.

Voir cette publication sur Instagram

🇵🇱Czekamy na pogodę aby przyatakować szczyt… czas ucieka a my nic nie możemy zrobić, jakiś cyklon czy cholera wie co. Od kilku dni na grani wieje 100km/h. Jak na złość oprócz tego przeważnie świeci słońce. Regularnie chodzimy na baldy a dzisiaj pykneliśmy 35km spacer w rzadko odwiedzane – górne piętro doliny Langtang. Fotki powyżej 😉 🇬🇧 We are waiting for the good weather so we could go for summit push… time goes by and we are stuck. For a few days already winds on the summit are around 100km/h. They say it might be because of the cyclone. Beside that it is sunny what makes us even more frustrated. To stay fit we go bouldering regulary and yesterday we went for a 35km walk up the rarely visited corner of Langtang valley. Pics from the trek above 😉 @blackyak_global #madeformissions #adambielecki #BlackYakAnnapurnaExpedition2019 #langtanglirung @summitclimb

Une publication partagée par Adam Bielecki (@adamtheclimber) le

Sergi Mingote a terminé son acclimatation

L’Espagnol est de retour au camp de base de l’Everest. Une ascension express au sommet du Kala Pattar a suffi à prouver à Sergi Mingote que son acclimatation était terminée. « Je me trouve fort, plein d’énergie et motivé ! » détaille-t-il. Il commence donc à planifier la suite. Il compte quitter le camp de base en fin de semaine pour grimper directement au Camp 2, puis le 3, le 4 et enfin une tentative au sommet de l’Everest pour le 14 mai.

Lire aussi : Expéditions Printemps 2019 : un record pour Sergi Mingote ?

En bref

Le Français Thomas Dutheil continue sa rotation d’acclimatation sur l’Everest, versant népalais. 4h30 lui ont été nécessaires aujourd’hui pour arriver au Camp 2, depuis le camp 1. Quelques 500 mètres de dénivelés dans une « chaleur extrême » ! Une journée de repos au Camp 2 avant d’attaquer la face du Lhotse en direction du Camp 3, à près de 7.400 mètres. Ensuite, ce sera le retour au camp de base. La rotation suivante sera celle du sommet.

Illustration Langtang trek © FlickR – Rick McCharles

Expéditions Printemps 2019 : Bielecki « le temps défile et on est bloqués »
4.6 (92%) 5 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here