montagne altitude default

Expéditions Eté 2019 : Ballinger & Cardell malades vers le camp de base !

Alors que les expéditions au K2 démarrent à peine, les projets sur le Nanga Parbat sont déjà plus avancés. Mais pas sans peine. Le trio italo-russe à la manœuvre n’a pas caché les difficultés rencontrées sur l’ouverture de la voie. Dans le même temps, Nims Dai semble se préparer à bondir pour reprendre le cours de son projet. Mais sur le chemin des camps de base, certains ont plus de mal à avancer. A l’image de Ballinger ou Cardell qui sont tombés malades !

Sur la route du K2, Adrian Ballinger pense à abandonner

L’Américain, qui vise le K2 sans oxygène avec Carla Perez, a été extrêmement malade pendant près de « 36 heures » du côté de Goro II, à environ 4.300 mètres d’altitude. « hier tout ce que je voulais, c’était un hélico pour me ramener à la maison ; aujourd’hui tout ce que je veux, c’est le K2. J’imagine que je vais mieux ! » explique-t-il. A ses côtés, le photographe Ming T. Poon partage de magnifiques clichés de la région du Baltoro.

Adrian Ballinger n’est pas le seul à avoir été malade sur le chemin du camp de base. Quelques jours plus tôt, c’est Maria « Pipi » Cardell qui avait souffert le martyre durant son trek d’approche. « Pipi a été malade 3 jours mais maintenant, ça va mieux ! ». Avec Denis Urubko, elle est désormais arrivées au camp de base du Gasherbrum et va beaucoup mieux.

Difficultés pour ouvrir la voie au Nanga Parbat

Sur le Nanga Parbat, la voie est ouverte jusqu’au Camp 3. D’après les commentaires de Cala Cimenti : « les sherpas de Nims Dai devaient ouvrir entre les camps 3 et 4 en utilisant de l’oxygène pour être plus rapides (…) Hélas, ces sherpas n’ont pas pu atteindre le camp 3, à cause d’une trop grande quantité de neige ». C’est donc le trio russo-italien qui devrait reprendre la main pour équiper la suite de la voie. Anton Pugovkin, Vitaly Lazo et Cala Cimenti sont donc repartis vers le sommet. A l’heure qu’il est, ils sont entre les camps 2 et 3. D’ici quelques jours, la voie sera ouverte jusqu’au camp 4. Hier en revenant au camp de base, Stefi Troguet l’affirmait : « quelques jours de repos, et ce sera la tentative vers le sommet ». Le dénouement des expéditions au Nanga Parbat se rapproche donc à grand pas !

Nims Dai dans les starting-blocks

Nims Dai est bien présent au camp de base du Nanga Parbat. Ce qui pourrait signifier une reprise prochaine de son projet d’ascension de tous les sommets de 8.000 en seulement 7 mois. Durant les semaines qui viennent, il devrait gravir le Nanga Parbat mais aussi : les deux Gasherbrum, le Broadpeak et évidemment le K2. Ces cinq sommets sont tous situés au Nord du Pakistan. A ce stade, il lui manque toujours une partie de son financement. Régulièrement, le Népalais poste des vidéos impressionnantes des premières ascensions de son projet. Celle-ci date de mai dernier, au Dhaulagiri.

Pour aider Nims à financer ses prochaines ascensions, la campagne de crowdfunding est toujours active ! Ci-dessous, un cliché de Nims au camp de base du Nanga il y a quelques heures. A ses côtés Calalberto Cimenti et Ali Sadpara !

Illustration  © Zacherie Grossen – Wikimedias

4.7/5 - (3 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.