Stefi Troguet est au sommet du Nanga Parbat !

Arrivée mi-juin au camp de base, l’Andorrane Stefi Troguet est arrivée au sommet du Nanga Parbat il y a quelques minutes. Les données de son tracker semblaient l’indiquer et elle s’est empressée de le confirmer ! Un cheminement de plusieurs semaines entre acclimatation, repos, préparation, attente et finalement attaque au sommet.

L’acclimatation

Dès les premiers jours de son arrivée au camp de base, la jeune alpiniste est partie vers le Camp 1. Arrêtée sur sa lancée par le mauvais temps, le retour à la case départ n’a pas tardé. Le temps apaisé, il était temps de repartir. Là encore, le 21 juin – jour de l’été – ce sont des chutes de neiges qui ont accompagné Stefi sur le chemin du Camp 2. Quelques jours plus tard, le Camp 2 est dépassé mais les grimpeurs font pour la plupart demi-tour. La neige est très profonde, trop dur d’avancer. Fin juin, la phase d’acclimatation était bel et bien terminée. « Quelques jours de repos au camp de base avant la tentative pour le sommet » expliquait-elle le 27 juin.

La tentative de sommet

Dans la nuit du 29 juin au 30 juin, très gros morceau : du Camp de Base au Camp 2, jusqu’à presque 6.000 mètres d’altitude. Un départ dans la nuit pour une arrivée vers 11h du matin. Les jours suivants s’enchaînent avec un nouveau camp tous les jours. Le Camp 3 est atteint le 1er juillet. 6.600 mètres. Depuis le début de l’expédition, Stefi Troguet n’est jamais monté aussi haut ! Quelques heures plus tard, c’est le départ pour le Camp 4, installé à 7.130 mètres d’altitude. Et puis au beau milieu de la nuit entre mardi 2 et mercredi 3 juillet, c’est le dernier départ. Le départ pour l’ultime partie de l’ascension. Près de 1.000 mètres de dénivelé à très haute altitude. L’air raréfié n’a pas empêché Stefi d’arriver au sommet il y a quelques minutes.

Il reste à descendre mais pour l’heure, Stefi est « probablement la fille la plus heureuse, au sommet du Nanga Parbat, 8.125m » !

Suivez sa descente en direct…

Illustration  © E.Troguet Instagram

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here