Tim Mosedale : « Les gens ne comprennent pas vraiment l’Everest »

Tim Mosedale est un chef d’expédition en Himalaya, il a d’ores et déjà gravi l’Everest six fois. Ce britannique raconte son Everest dans un court reportage diffusé ces derniers jours par la BBC (et visible sur cette page). Il explique que de nombreuses personnes découvrent cette montagne par « un programme à la télé, ils lisent un livre, un article dans National Geographic (…) et ça devrait les entraîner dans un parcours d’une quinzaine d’années » qui déboucherait sur le sommet de l’Everest. Mais « de nos jours, certaines personnes lisent un article, voient un programme à la télé, et veulent être au sommet en 9 ou 10 mois ». Le grimpeur britannique conclue : « c’est la recette pour un désastre ».

Lire aussi : Himalaya, 21 morts d’alpinistes évitables ?

Les grimpeurs inexpérimentés sont un danger pour tout le monde

Il explique aussi que les nombreux grimpeurs inexpérimentés s’arrêtent épuisés sur les cordes fixes. Au lieu de se décaler pour se reposer et laisser passer les alpinistes qui suivent, ils « ne savent pas (…) ils n’ont jamais été dans une situation pareille auparavant ». C’est ainsi que des files d’attente interminables se forment sur tous les passages délicats. L’argumentation prend forme quand Tim Mosedale montre une photographie d’un grimpeur derrière lequel il a déjà été bloqué. La description est saisissante : crampons à l’envers, sacs ouvert, matériel inutile qui pèse malgré tout,… Ce grimpeur est un danger pour lui-même, et un danger pour tous les autres, explique Mosedale.

« Les gens ne meurent pas parce qu’ils sont dans des files d’attente, ils meurent parce qu’ils n’ont plus d’oxygène. Et ils n’ont plus d’oxygène parce qu’ils sont dans une file d’attente. Et s’ils n’ont pas accès à une bouteille d’oxygène additionnelle, c’est parce qu’ils sont dans la mauvaise équipe. »

« Je crois que les gens ne comprennent pas complètement l’Everest » conclut Mosedale.

Illustration  © Youtube – BBC Stories screenshot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here