Expéditions Eté 2019 : Réussites au Nanga Parbat, frayeurs sur le K2 !

De nombreux alpinistes viennent de vaincre le Nanga Parbat. Parmi eux, certains n’en étaient pas à leur première du genre. Au même moment, Adrian Ballinger se fait des frayeurs sur le K2 et Mike Horn continue son acclimatation.

Victoires au Nanga Parbat

Il y a quelques heures, une déferlante de grimpeurs atteignait le sommet du Nanga Parbat. Stefi Troguet, Moeses Fiamoncini, Sergi Mingote, Cala Cimenti, Vitaly Lazo, Anton Pugovkin… pour ne citer que ceux que l’on évoque depuis le début de la saison. Tous se sont succédés au sommet de la 9ème montagne de la planète. Le bal avait été ouvert quelques jours plus tôt par le Français Boris Langenstein, depuis redescendu à ski.

Les records d’Ali Sadpara

Parmi ces alpinistes, Ali Sadpara ajoute une nouvelle ascension du Nanga Parbat à son palmarès. Il est le seul grimpeur à avoir gravi cette montagne à cinq reprises. C’est une année exceptionnelle pour ce Pakistanais qui était au Népal au printemps. En quelques semaines, il avait enchaîné le Lhotse et le Makalu.

MISE A JOUR : En raison de débuts de gelures, Ali Sadpara n’a finalement pas pu atteindre le sommet. Avec 4 ascensions du Nanga Parbat, il reste néanmoins détenteur du record du plus grand nombre d’ascensions du Nanga Parbat

On ne s’arrête pas là pour certains

Moeses Fiamoncini ou Sergi Mingote n’en étaient là qu’à leur échauffement. On pourra les suivre dans les semaines qui viennent sur d’autres sommets du Pakistan. A l’image de Fiamoncini qui cible le K2 dans quelques semaines.   

Adrian Ballinger et Carla Perez se font des frayeurs au K2

Le duo sans oxygène sur le K2 vient de réaliser sa première rotation vers le Camp 1. Il y a quelques heures, ils ont failli être emportés par une avalanche sur la voie des Abruzzes. Une coulée déclenchée par d’autres grimpeurs plus hauts sur la montagne. «  Nous faisons tous des erreurs en haute montagne, nous en avons fait une aujourd’hui. En étant si tard sur la paroi alors qu’il faisait beaucoup trop chaud (…) nous nous sommes mis en position de nous prendre une coulée » admet-il. Même les plus expérimentés des grimpeurs peuvent commettre des erreurs. Dans certains contextes, elles peuvent prêter à beaucoup plus de conséquences. De nombreuses expéditions fréquentent actuellement le K2, les craintes d’un impact sur la sécurité de la voie sont réelles.

Mike Horn au camp 2 du K2

« Avec Fred Roux, on est finalement arrivés au Camp 2 après 12h de grimpe. Génial d’être aussi haut, le plus haut depuis le début de l’expédition » détaillait Mike Horn il y a quelques heures. L’explorateur bien connu des téléspectateurs français vise le sommet du K2 sans oxygène. C’est sa troisième tentative.

Illustration  © FLickR- Guilhem Vellut

2 Commentaires

    • Oui Tiphaine Duperier fait bien partie de l’expédition. Hélas, elle n’a pu atteindre le sommet. Lors de leur première tentative, elle a néanmoins atteint les 8.000m et a skié depuis là. 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here