montagne altitude default

K2 : encore 2 avalanches, une année sans sommet ?

Le K2 est une montagne qui ne se laisse pas gagner si facilement. Dans son histoire, nombreuses ont été les années où elle ne laissait personne atteindre son sommet. 2019 pourrait bien être de celles-là. Car si la météo est étonnamment clémente, les pentes sont néanmoins très chargées en neige et le risque d’avalanche très élevé.

Attaque au sommet annulée !

L’abandon de Mike Horn hier sonnait comme un avant-goût de ce qui allait se passer par la suite. Les équipes qui suivaient l’aventurier sud-africain et son guide suisse ont eu, elles aussi, de bien mauvaises surprises. Mingma G, de Imagine Népal, explique : « Nos sherpas Mingma et Pemba ont essayé de faire la trace mais c’est impossible d’aller plus loin que le Bottleneck. Ils nous ont dit que la neige était trop profonde et que les conditions n’étaient pas meilleures plus haut. A ce niveau, la hauteur de neige est supérieure à la taille de Mingma. Ils ont décidé de ne pas prendre le risque et de ne pas mettre d’autres grimpeurs en danger ». L’écossais Rick Allen et le Canadien Louis Rousseau, qui prêtait main forte aux sherpas, ont également fait demi-tour.

Même son de cloche chez Seven Summit Treks : « cette nuit, nos sherpas ont tenté d’aller au sommet, mais à cause d’une trop grande quantité de neige et d’un fort risque d’avalanche au-dessus de 8.300m, ils se sont arrêtés ». La conclusion semble être que « le K2 n’a pas l’air d’être près pour cette saison ».

Deux autres avalanches

Plus bas, les expéditions ralentissent le rythme pour ne pas se retrouver bloquées inutilement dans des zones trop exposées. A l’image de Madison Mountaineering qui a ajouté un jour de repos au camp 2 avant de pousser (aujourd’hui) vers le camp 3. Chez Furtenbach, c’est l’abandon qui prime. « Tout le monde est arrivé à la même décision, c’était beaucoup trop dangereux ». Après l’avalanche qui avait emporté 5 sherpas il y a deux jours (heureusement sans gravité), deux autres avalanches se seraient déclenchées hier, blessant deux personnes (un bras cassé évoqué).

Max Berger devait descendre du sommet du K2 en parapente. Il devrait se contenter de décoller sous le Bottleneck. Si personne ne parvient au sommet du K2 cette saison, quid du challenge de Nirmal Purja, alias « Nims Dai » qui cherche à gravir tous les 8.000 de la planète en un temps record ?

Sur d’autres montagnes de la région…

Dans le même temps, les conditions sont bien meilleures sur les Gasherbrum. Au G-2, Sergi Mingote a réussi son sommet. Avec le Nanga Parbat quelques semaines plus tôt, l’Espagnol porte à deux ses réussites à 8.000 cet été.  

Illustration  © Furtenbach Adventures  

4.4/5 - (5 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.