Expédition au K2 : le trek vers le camp de base démarre par -20°C !

Alors que l’expédition internationale de Mingma G. est en route pour Jhola, les Polonais qui ciblent le Batura arrivent au Pakistan. Sur les montagnes du nord du pays, les jet-streams sont très violents et les expéditions tournent au ralenti. Dans le même temps au Népal, Alex Txikon est déjà à Namche Bazar, en route vers l’Ama Dablam.

L’expédition en route vers le K2 par -20°C !

Enfin, l’expédition de Mingma Gyalje qui cible le K2 en hiver a quitté Askole. Après un trajet en 4×4 sous la neige entre Skardu et Askole, qui a duré près de 8 heures, les alpinistes et porteurs se sont reposés à Askole. Ce village marque la fin de la route, ensuite, il faut marcher ! Ce matin, le groupe s’est mis en route vers le premier bivouac de cette expédition : Jhola. Dans cette région du Karakoram, les conditions sont très hivernales. Au lever du soleil, le mercure affichait -20°C. Avec la neige tombée cette nuit, le trek d’approche commence en beauté !

Au Broadpeak, on fait face à la tempête !

Sur cette photographie signée Don Bowie, on n’imagine pas la violence de la météo du côté du Broadpeak. « La vitesse du vent dans au camp de base a atteint 120 km/h la nuit dernière et estimée à 240 km/h au sommet. Ces vents extrêmes au sommet créent ce rugissement constant provenant du sommet qui ressemble à 20 trains de marchandises qui s’écrasent sur un volcan en éruption. Notre tente de douche est déchiquetée. La cuisine est tordue et attachée à la hâte avec des cordes et des sangles et d’énormes rochers pour la maintenir en place ».

Batura Sar : c’est le départ pour les Polonais !

L’équipe polonaise qui cible une première hivernale sur le Batura Sar en préparation du K2 l’hiver prochain est en route. Elle devrait arriver à Islamabad sous peu. « Je pense que nous allons réussir – je n’irais pas là-bas avec une conviction différente. Notre reconnaissance montre que le Batura ne pose pas de défis techniques aussi importants, tels que la Pyramide Noire sur le K2, nous avons donc certainement une chance d’arriver au sommet. Robert Szymczak est arrivé à la conclusion que la hauteur barométrique du K2 en hiver est de 9150 m, tandis que Batura, plus au nord encore, dépasse les huit mille. L’objectif est donc ambitieux mais réalisable. » explique le leader de l’expédition Piot Tomala à un journal polonais.

Illustration © Apricot Tours

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here