Denis Urubko au Broadpeak : « une seule erreur et c’est terminé ! »

Denis Urubko a mis fin à son expédition sur le Broadpeak, ce 8.000 du nord du Pakistan. Il n’a pas atteint le sommet mais en quelques heures, il a échappé par deux fois à une fin tragique. Il est déçu. « Pour moi le sommet est important ! » explique Denis Urubko en arrivant à Skardu (voir vidéo plus bas). Déçu de ne pas être allé au bout, il a dû se plier à la volonté de la montagne.

Les détails de sa dernière tentative !

Le grimpeur a donné quelques détails sur la fin de son expédition alors qu’il était de retour à la civilisation en hélicoptère. « Je suis parti le 16 février à 6h30 du camp de base. J’ai d’abord été pris dans une avalanche, j’ai chuté de 100 mètres dans un couloir. Mais ça ne m’a pas arrêté, j’ai enlevé la neige de ma veste et j’ai continué ». Il continue : « Je suis arrivé au camp 3 à 15h30, j’ai récupéré ce que j’avais entreposé là, monté ma tente. Je me suis fait un thé et j’ai profité de la vue. J’étais bien mais quelque chose n’allait pas ».

Voir aussi : A quoi ressemble une ascension à 7.000 mètres en plein hiver ?

Le 17 février, c’est à 3 heures du matin que Denis a commencé sa journée. Une corde lui joue un mauvais tour et le voici qui dégringole à nouveau. « J’ai glissé de 15 mètres vers une crevasse. Heureusement, je suis passé par-dessus et me suis arrêté 30 mètres plus bas ». Encore un incident qui ne l’empêche pas de continuer. Arrivé à 7.400 mètres, il constate que le vent est trop fort : « la montagne hurlait au-dessus de moi ». La situation était claire : « une seule erreur et c’est terminé ». Alors j’ai fait demi-tour et suis arrivé au camp de base à 10h.

Cette expédition était annoncée comme la dernière sur ce type de sommet pour Denis. Le site Russiamclimb le félicitait hier pour « la fin de sa carrière d’alpiniste » : « 31 années en montagne, 21 en expéditions, c’est assez ! ».

Illustration © Denis Urubko

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here