guides activité

Les guides de haute montagne autorisés à reprendre leur activité !

MISE A JOUR 15/05/2020 : Un assouplissement des contraintes pesant sur les guides aurait été décidée par le Ministère des Sports. Levant l’interdiction des sorties en grandes voies et de l’alpinisme avec relais. Sous l’impulsion de la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade (FFME) et d’autres acteurs de la montagne, montés au créneau ces derniers jours. Cette (bonne) nouvelle a été annoncée par le SIM sur sa page Facebook.

Dès aujourd’hui, les guides de haute montagne peuvent reprendre partiellement leur activité. « Une reprise raisonnée et responsable » indique le principal syndicat de la profession, le Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM). Son Président, Christian Jacquier indique : « C’est un soulagement pour notre profession qui a été durement impactée économiquement ce printemps. C’est aussi une bonne nouvelle pour tous les amateurs de course en montagne qui pourront s’appuyer sur les professionnels ». Le Préfet de Haute Savoie a ainsi autorisé, « sur instruction du Ministère des Sports » la reprise partielle des activités professionnelles des guides.

Dans son communiqué, le SNGM explique « L’objectif premier est bien la reprise d’une activité professionnelle raisonnée pour les guides de haute montagne en respectant les normes sanitaires, la distanciation physique et les gestes « barrière » tout en impactant le moins possible l’environnement, accompagnée d’une gestion responsable des déchets contaminés (type masques, lingettes etc.). »

Pas de relais… et des clients qui viennent en voisins !

Les guides devront respecter des règles strictes et toutes les courses ne seront pas réalisables. Et pour cause, une des règles empêche la pratique de l’escalade et de l’alpinisme sur plus d’une longueur « L’escalade sur des voies de plusieurs longueurs n’est pas autorisée ». Comme indiqué dans le protocole de déconfinement du Ministère des sports. La promiscuité aux relais semble être en cause. D’autres contraintes opérationnelles viennent s’ajouter aux gestes barrières traditionnels. Comme le fait que « les pratiquants garderont la même position sur la cordée durant toute la sortie ». De nombreuses courses glaciaires devraient néanmoins pouvoir être réalisées dans le respect des règles sanitaires.

Pour l’instant, évidemment, les clients ne peuvent pas venir de bien loin. La limite des 100 km s’applique pour tout pratiquant, encadré par un professionnel ou pas.

Illustration © DR

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *