Carte du GR 20 Corse

Le GR 20 : la montagne corse loin des hordes d’estivants

Au cœur de l’été, la Corse accueille des milliers de touristes, attirés notamment par la beauté des plages. Certaines d’entre elles sont impraticables tant les estivants sont nombreux et entassés. Pourtant, au cœur de l’île, il est un itinéraire beaucoup moins bondé. Si certains tronçons attirent pas mal de monde, on est loin d’une autoroute. Bienvenue sur le GR 20.

GR Corse

Cet itinéraire de Grande Randonnée relie le Nord au Sud de l’île, de Calenzana à Conca, en quelques 180 kilomètres. Un randonneur de bon niveau mettra plus de deux semaines à parcourir le GR, un très bon marcheur pourra grappiller quelques jours. Quant aux débutants, ils ne sont pas les bienvenus. Certains passages sont bien trop délicats et l’ensemble nécessite une condition physique certaine.

Des étapes, deux sens, des variantes et des versions express

Le GR 20 peut s’emprunter du Nord vers le Sud ou dans l’autre sens. C’est la toute première étape en partant du Nord qui est la plus relevée avec plus de 1.350 mètres de dénivelés. Les autres sont assez inégales : de 800 mètres de montée à autant de descente, rares sont les journées très reposantes. Il est également possible de découper le parcours pour le réaliser en plusieurs séjours ou pour n’en réaliser qu’une partie. La partie Nord est considérée comme assez technique, alors que la partie Sud est plus simple d’accès.

Pour les plus en forme, il est possible de réaliser l’intégralité du parcours en 5 jours. Avec une moyenne de 2.000 mètres de dénivelé positif par jour (et autant de négatif), mieux vaut être un peu entraîné.

Des refuges incontournables

Pour dormir, il n’y a pas 36 solutions : dans les refuges ou aux abords sous votre tente. Le camping est impossible ailleurs qu’à proximité de ces refuges. Ces derniers sont à réserver d’avance via le Parc National de Corse (surtout pour une nuit dans le bâtiment). Il est également possible de louer une tente. Pour une tente pour deux, comptez 23 € la nuit. La nuit dans un « vrai » lit vous reviendra à 14 € par personne. Il est également possible de se ravitailler au refuge et bien souvent d’y manger un plat chaud (pour peu que vous ayez pris la peine de réserver).

Corsica GR 20

Le Monte Cinto, un petit bonus !

Avec ses 2.706 mètres, le Monte Cinto est le point culminant de Corse. N’oublions pas que malgré la proximité de la mer, il s’agit bien d’un itinéraire de haute montagne, qui frôle les 3.000 mètres. La météo peut y être très changeante et les risques de se perdre dans le brouillard ou de passer sous un orage soudain sont bien réels. Mieux vaut se renseigner avant cette partie du parcours. La face Nord du Mont conserve d’ailleurs de la neige toute une partie de l’année.

On accède au sommet par une courte variante du GR 20 qui passe par la Pointe des Eboulis (tout un programme) à 2.600m. C’est depuis cette « pointe » qu’un itinéraire permet de monter la crête jusqu’au sommet. Quand le temps est dégagé, la vue porte jusqu’à l’île d’Elbe. A réserver aux randonneurs confirmés.

Illustrations © FlickR 

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *