que sont-ils devenus
Ski

Grands champions de skis, que sont-ils devenus ?

Ils ont occupés les podiums pendant des décennies puis plus rien, la retraite. Que sont-ils  devenus ? Ces champions ont pour la plupart repris un activité. Focus sur cette reconversion qui peut prendre des formes très différentes : entre le jet-setteur Alberto Tomba et l’esthéticienne Janica Kostelic.

Alberto Tomba inaugure des restos en Suisse

A 51 ans, l’italien cinq fois médaillé olympique à Calgary (1988, Albertville (1992) et Lillehamer (1994), est désormais retraité. Il a définitivement rangé ses skis en 1998. Dans les années qui suivirent, il fut l’un des artisans de la candidature victorieuse de Turin aux Jeux Olympiques de 2006. Il géra de gênants démêlés avec le Fisc italien, desquels il se tira indemne. Pas son père qui écopa d’une peine de prison avec sursis.  Depuis, il profite de la vie, l’été en Sardaigne, l’hiver à Bologne. Et de temps en temps, il vend son image, notamment pour promouvoir des projets italiens dans le reste du monde. Il était encore il y a quelques mois à Lausanne pour inaugurer un restaurant de spécialités italiennes.

Carole Merle sur ses chevaux camarguais

Vingt-deux victoires en coupe du monde, c’est le palmarès exceptionnel de la skieuse des Alpes de Haute-Provence. Lorsqu’elle quitte la compétition en 1994, elle doit d’abord éponger des dettes. Son oncle notaire qui gérait son patrimoine avait effectué de mauvais placements. Elle reprend dans un premier temps le restaurant de ses parents à Super Sauze avant de quitter définitivement la montagne. Aujourd’hui, à 53 ans, elle vit dans un mas camarguais où elle élève des chevaux, son autre passion.

Bode Miller en expert sur NBC

A 40 ans, le champion américain détenteur de 8 globes de cristal a pris sa retraite. C’était en octobre dernier. Quelques heures plus tard, il annonçait qu’il serait au micro d’NBC pour commenter les compétitions de ski alpin des Jeux Olympique de PyeongChang. Ce sera la première fois depuis 1998 qu’il participe à des J.O. sans chausser les skis ! D’autres skieurs sont devenus des consultants pour les chaînes de télévision ou les radios, à l’image de la française Carole Montillet ou de son compatriote Luc Alphand.

Jean-Claude Killy en membre du CIO et ami de Poutine

En remontant en arrière, souvenons-nous de Jean-Claude Killy, le triple champion olympique à Grenoble en 1968. Il était déjà multi-casquette à cette époque ; puisqu’entre 1967 et 1969 il réalisa de très bonnes performances en course automobile, catégorie Grand Tourisme. Après avoir participé à l’organisation des Jeux d’Albertville, Killy prend la place de Maurice Herzog au Comité International Olympique.

Jusqu’en 2014, il sera membre du Comité. 19 ans passés dans cette instance. Sur cette période, près de 7 ans à faire sa « campagne de Russie » pour préparer les Jeux de Sotchi, en grande proximité avec le Président Vladimir Poutine. Il déclarait à l’Equipe au printemps 2014 : « Mon image en a pris un coup ? Ce n’est pas grand-chose (…) J’ai passé sept ans à travailler en direct avec le chef d’un état de 145 millions d’habitants. Je dois être l’un de ceux qui le connaissent le mieux. J’ai la conviction que Poutine est un homme bien.».

 

Et quelques autres…

en France :

Le français Franck Piccard, 3 médailles olympiques (1988 et 1992), tient son magasin de matériel de ski aux Saisies. Quant aux sœurs Goitschel, qui trustaient les podiums d’Innsbruck en 1964, elles ont passé leur vie d’après-compétition à Val Thorens. L’une a la tête d’une armada de magasins de sports, l’autre d’une école de ski. Edgar Grospiron, le médaillé d’or en ski de bosses à Albertville fait le tour de France pour donner des conférences sur la motivation. Les entreprises en quête de sessions de team-building se l’arrachent.

à l’étranger :

Hermann Maier, grand champion autrichien, quitte la compétition en 2009. Il rejoint quelques années plus tard l’équipe d’Autriche de football pour s’occuper de la préparation mentale des joueurs. Kjetil-Andre Aamodt, le norvégien aux 8 médailles olympiques, a ouvert une école de ski en Norvège et donne des conférences sur la culture de la performance et l’esprit d’équipe. La croate Janica Kostelic, et ses 4 médailles d’or olympique (Salt Lake City et Turin) gère son institut de beauté à Zagreb.

 

Illustrations : Photo © SugarBowl Ski Resort.

Caroline D.

Caroline est spécialiste de l'univers du ski. Elle couvre les différentes compétitions lorsqu'elle n'est pas, elle même, en train de skier ! Et le ski sous toutes ses formes : ski alpin, ski nordique, saut à ski, snowboard, freestyle... côté compétition mais pas que. Elle vous parle également des aventuriers partis skier des pentes vierges au bout du monde ! Pour la contacter directement : caroline@altitude.news !

Voir tous les articles de Caroline D. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *