courses annulées coupe du monde ski alpin
Ski

Tout çà pour çà : les courses sur le glacier annulées !

Après des semaines de polémiques suite aux travaux, les courses qui devaient se tenir sur le glacier entre Zermatt et Cervinia n’ont pas eu lieu ce week-end. La piste de la Gran Becca n’a toujours pas accueilli de compétition…

La Fédération Internationale de Ski avait fait beaucoup parler d’elle avec les travaux menés sur le glacier à la frontière franco-suisse pour une des premières courses de la saison. La présence des pelleteuses à près de 3.000 mètres d’altitude avait attiré l’œil de la presse suisse qui avait dénoncé l’illégalité d’une partie du chantier. Paolo Cognetti avait lui-même rédigé une Tribune dans la presse italienne. Il y questionnait de tels travaux alors que les glaciers sont en bout de course. Les organisateurs de cette épreuve de la coupe du monde de ski alpin comptaient sur la compétition pour effacer ces polémiques mais elle n’a pas eu lieu. La météo était trop mauvaise tout le week-end en altitude. Et quand la neige cessait de tomber et que la visibilité augmentait un peu, c’est le vent qui redoublait. Les courses ont ainsi été annulées les unes après les autres .

Courses annulées : aucune épreuve en 2 ans

L’an dernier, c’est le manque de neige qui avait conduit à l’annulation de plusieurs courses en début de saison. Cette année, la neige est bien là mais la nature a malgré tout trouvé un moyen de faire parler d’elle. Les courses de début de saison n’ont d’autre choix que se dérouler en haute altitude. Plus bas il n’y a généralement pas encore de neige. Mais la haute altitude pose toute une série de problèmes logistiques qui rendent l’organisation de ces compétitions plus que délicate. La Fédération a évoqué des vents à 130 km/h sur le Petit Cervin, aux abords de la piste de la Gran Becca. Au-delà de la praticabilité de la piste, la météo doit permettre aux hélicoptères de voler pour évacuer de potentiels blessés. Une contrainte supplémentaire à une altitude où les routes n’existent pas. Si le vent est trop fort, les appareils sont cloués au sol.

La piste pourrait finalement entrer en fonction le week-end prochain, avec la programmation de courses féminines. Mais les prévisions météo sont loin d’être rassurantes pour la semaine.

Illustration – travaux nocturnes pour tenter de préparer la piste © webcam Zermatt Bergbahnen

4.7/5 - (3 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.