Et si on skiait au Kurdistan Irakien ?

Au Nord-Est de l’Irak, dans la région autonome du Kurdistan irakien, se dressent des sommets, sur les contreforts du Massif des Zagros. Le plus haut, le Cheekah Dar, culmine à plus de 3.600m. Cette chaîne de montagne, étonnant trait d’union entre les Alpes et l’Himalaya, est très peu connue. Pourtant elle s’étend sur près de 1.500 km entre le Sud de la Turquie et l’Iran. Quand il était question il y a quelques mois encore de rebelles kurdes qui se cachaient dans les montagnes, c’est bien de ces montagnes dont il s’agissait. Entre ces rebelles et les attaques de F-16 turcs qui vont avec, une drôle de surprise nous attend.

Départ d’Erbil, direction Soran !

Nous sommes à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, accessible en avion depuis la Turquie. Mossoul et ses combats contre l’Etat Islamique sont à 80km à peine.

Erbil montagne

Nous prenons la route vers le Nord. Deux heures de route dans le désert, ponctuées par la traversée de villes assez modernes. Puis quelques forêts et la route commence à grimper. A l’horizon, une immense barrière montagneuse.

montagne kurdistan

A l’approche de notre destination, la route traverse des gorges impressionnantes, à la végétation rase.

Sur les hauteurs de la ville de Soran et ses quelques 120.000 habitants, nous arrêtons notre 4×4. Nous sommes au pied du Mont Korek, il culmine à 2.127m au dessus de nos têtes. Il y a quelques années encore, la montagne s’apprêtait à accueillir un observatoire de renommée internationale, avec 3 télescopes. La guerre avec l’Iran en a décidé autrement et les missiles venus depuis l’autre côté de la frontière, distante de quelques dizaines de kilomètres, ont eu raison des premiers bâtiments construits.  Les restes en portent encore les stigmates.

telescope kurdistan

Le parking joliment arboré semble quelque peu surréaliste après les paysages de désert.

parking korek

Montée en télécabine vers…

Sous nos yeux, une télécabine flambant neuve emmène les touristes à environ 2.000m dans un village qui sent encore la peinture fraîche. Une centaine de villas luxueuses récemment bâties sont proposées aux visiteurs.

telecabine kurdistan

Mais ce n’est pas tout, quelques pistes de ski, un restaurant, trois cafés, une boutique de souvenirs et une piste de luge. Nous voici arrivés au Korek Mountain Resort.

korek

Dans ce pays en proie à la guerre, des habitants et des investisseurs de la diaspora rentrés dans leur pays, ont lancé ce projet il y a maintenant quelques années. Le Kurdistan irakien cherche par tous les moyens à diversifier ses sources de revenus pour préparer l’après-pétrole. Ils souhaitent que le secteur du tourisme atteigne 2.5 milliards de dollars de revenus à horizon 2025. D’autres projets de ce type pourraient ainsi voir le jour.

korek kurdistan

 

Et si on skiait au Kurdistan Irakien ?
4.5 (90%) 10 votes

Illustrations : © محمود مسلم / Mustapha Nazem / Rawanduz / Yasser Abbas / Sarchia Khursheed / Korek Mountain Resort & Spa by David Koda

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here