Une station nord-coréenne mais pas de skieur

Une toute nouvelle station de sports d’hiver vient d’ouvrir dans un des états les plus secrets du monde. Deux pistes et des capacités en enneigement de culture sont listées parmi les caractéristiques des lieux. La station, située à Kanggye à 30km de la frontière avec la Chine, est la seconde station du pays.

L’occasion de revenir sur l’histoire de la première station nord-coréenne, construite en 2013. Elle est installée sur le Mont Masik, culminant à 1.528m, à quelques 160km de la capitale Pyongyang. Dans ce pays dans lequel des millions d’habitants peinent à survivre, le régime entretient depuis maintenant 5 ans, cette station clinquante, réservée à quelques 6.000 privilégiés, proches du régime. Découverte des lieux en images. Lors de l’inauguration en 2013, les remontées mécaniques n’étaient pas encore opérationnelles. Le contrat avec la société suisse supposée les installer étant bloqué par les sanctions internationales contre le Corée du Nord. Depuis, les remontées ont été construites et fonctionnent ! Mais avec 6.000 clients potentiels, vous allez le découvrir, les pistes sont vides.

Quelques images de la construction

Une bonne partie des travaux a été réalisé de la façon la plus artisanale, faute d’engins et de matériels à disposition dans le pays. Ce sont majoritairement des militaires qui ont été mobilisés pour réaliser ces travaux. Le régime utilise régulièrement son armée forte de quelques 1.125.000 soldats pour construire de nouvelles infrastructures.

La station en 2017

Film de Jackson Kingsley, sur sa découverte de la station nord-coréenne, sélectionné par le National Geographic.

La station compte 7 remontées mécaniques desservant une petite vingtaine de kilomètres de pistes. L’hôtel de 120 chambres est équipé d’une piscine.  Enfin, vous pouvez visionner cette vidéo de propagande du régime nord-coréen, véritable pub pour cette station de ski.

Une station nord-coréenne mais pas de skieur
4.7 (93.33%) 3 votes

Illustration © Bjørn Christian Tørrissen

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here