Everest français

Everest 2021 : des Français au sommet et un quatrième mort !

Le drapeau français a flotté ces derniers jours au sommet de l’Everest. Dans le même temps, on déplorait une quatrième victime sur les pentes de la montagne la plus haute du monde.

Deux Français au sommet de l’Everest… et du Lhotse !

Jonathan Lamy et Jonathan Kubler, deux Français, sont parvenus au sommet de l’Everest dans le week-end. La météo très incertaine les a contraints à patienter plus d’une journée au camp 4, à presque 8.000 mètres d’altitude. Et ils ont enfin pu se lancer jusqu’au sommet et ses 8.849 mètres. Et ils n’en sont pas restés là ! Après quelques heures de « repos », ils sont repartis vers le haut. Cap cette fois-ci sur le sommet voisin, celui du Lhotse. Avec ses 8.516 mètres d’altitude, c’est tout de même le quatrième sommet le plus haut de la planète ! Deux très grosses journées que Lamy, le moniteur de ski de La Plagne et sapeur pompier décrit factuellement : « une journée Everest de 11h et une journée Lhotse de 14h ».

Réaliser l’ascension de l’Everest et du Lhotse lors de la même séquence n’est pas si fréquent. Gravir le Lhotse tout court n’est pas si courant par comparaison avec son très fréquenté voisin l’Everest.

La liste des Français qui sont allés au sommet du Lhotse est plutôt courte et compte d’illustres noms : de Chantal Mauduit à Jean-Christophe Lafaille en passant par Benoit Chamoux. Ces ascensions ont été réalisées sans oxygène supplémentaire mais n’étaient pas couplées à celle de l’Everest. L’ascension de Lamy et Kubler n’est donc que partiellement comparable, les Français ayant selon toute vraisemblance utilisé de l’oxygène. Seul doublé français enregistré jusqu’alors par la Himalayan Database, celui d’Elisabeth Revol a lui aussi été réalisé avec de l’oxygène supplémentaire. En partie du moins : elle a eu recours au précieux gaz à partir de 8.400 mètres dans sa montée à l’Everest puis en a utilisé jusqu’au retour au Camp 4 puis jusqu’au sommet du Lhotse puis une partie de la descente.

D’autres Français sont encore en quête de sommet sur l’Everest cette saison. A suivre donc…

Un quatrième mort sur l’Everest !

Dans le même temps, on apprenait la mort d’un quatrième homme sur l’Everest. Un sherpa de l’équipe russe d’Alex Abramov est décédé à proximité du Col Sud (Camp 4, presque 8.000m). Wong Dorchi Sherpa était originaire d’un petit village proche du Makalu (lien en anglais). Les circonstances exactes de sa mort ne sont pas connues. C’est le deuxième sherpa tué cette saison en exerçant son métier.

Illustration © DR

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *