Parmi tous les grimpeurs au Manaslu cet automne, il y avait 40 femmes. Parmi elles, Sophie Lavaud, une franco-suisse qui a quitté le monde de l’entreprise pour se lancer dans sa passion : la montagne. En gravissant le Manaslu (8.163m), elle ajoute un 7ème sommet de plus de 8.000m à sa liste de courses.

Elle fait partie des quelques femmes dans le monde ayant gravi autant de sommets en si peu de temps. Pour la seule année 2017 : tentative au Kanchenyunga et réussite au Broadpeak et au Manaslu ! Déjà en 2012, elle avait fait forte impression en gravissant le Cho Oyu et le Shishapangma à seulement deux semaines d’intervalle !

Pour une ONG

Sophie Lavaud était partie du camp de base le 23 septembre pour passer 3 courtes nuits en camps d’altitude. Dernier camp, à 7.430m, et départ pour le sommet à 2h30 du matin ! Ce mardi 26 septembre au matin, elle a posé le pied sur le sommet du Manaslu, avec une grosse pensée pour l’ONG suisse qu’elle soutient. Cette ONG, Norlha, vient en aide aux populations de plusieurs régions de l’Himalaya. Elle mène notamment plusieurs actions au Népal suite aux terribles séismes de 2015. L’ONG travaille aussi à un projet autour de l’agriculture biologique au Bhoutan.

Conférences 

Aujourd’hui, quand elle n’est pas sur la montagne, Sophie Lavaud donne des conférences. Elle évoque notamment son concept de followership. Ecoutez donc son TEDx sur le sujet :


Et vous trouverez ici le projet de l’ONG Norlha soutenu par l’alpiniste lors de cette ascension : Projet Mahila
Relisez également les articles de son guide, François Damilano, lors de leur tentative au K2 en 2016 : sur le site de Libération 

Sophie Lavaud, deuxième « 8000 » de l’année !
Notez cet article

Illustration : Manaslu by ErWin (FlickR)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here