Fraude à l’assurance : ultimatum des assureurs envers les autorités du Népal

En 2018, l’industrie touristique du Népal a été secouée par un scandale de taille. Plusieurs opérateurs étaient accusés de prendre part à une vaste fraude aux assurances. En clair, des évacuations en hélicoptères et des hospitalisations étaient refacturés aux assurances des touristes alors que ces derniers auraient très bien pu finir leur trek à pied. Plusieurs évacuations individuelles pouvaient être facturées alors que plusieurs touristes étaient dans le même hélicoptère… Pire, certaines agences étaient accusées de vendre leur trek ou expéditions à perte, en partant du principe qu’elles récupéreraient un joli chèque des compagnies d’assurance de leurs clients. Les autorités népalaises avaient pris le sujet en main, promettant de tirer cette affaire au clair et de faire le ménage dans cette industrie. Dix-sept entreprises népalaises étaient alors dans le viseur des autorités.

Lire aussi : Faux sauvetages au Népal, fraude massive aux assurances ? | Arnaque à l’assurance au Népal : l’enquête avance

Un ultimatum au 15 février 2019

Comme les experts du Népal s’y attendaient, ces annonces retentissantes n’ont pas encore été suivies d’effets. Plusieurs mois plus tard, aucune poursuite n’a été lancée contre ces compagnies et elles sont toujours actives. Les assureurs ne comptent donc pas en rester là. Il y a quelques jours, un consortium d’assureurs a adressé la semaine dernière un courrier au ministère du tourisme népalais. Un courrier en forme d’ultimatum.

Il exhorte les autorités de Katmandou de régler ce problème et à prendre des mesures claires contre les entreprises incriminées. La date du 15 février a été évoquée. A cette date, les assureurs en question pourraient cesser de couvrir les touristes se rendant au Népal. S’ils sont suivis par d’autres acteurs du marché, l’effet pourrait être dévastateur. La quasi-totalité des touristes se rendant au Népal pour des trekkings ou des expéditions souscrivent à des assurances. S’ils n’en ont plus la possibilité, ils se choisiront de nouvelles destinations. L’avenir de l’industrie touristique népalaise est donc en jeu.

Illustration © Valcker

Fraude à l’assurance : ultimatum des assureurs envers les autorités du Népal
4.3 (86.25%) 16 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here