Une télécabine survolera un domaine skiable privé de 150 hectares

On apprenait cette semaine qu’une télécabine allait être construite entre Squaw Valley et Alpine Meadows, deux stations voisines et déjà partenaires de Californie. Jusqu’à présent, les liaisons n’étaient possibles qu’en bus. Désormais, une quinzaine de minutes de télécabine suffiront, avec la California Express. Si une liaison par piste n’a jamais été possible, c’est que l’espace entre les deux domaines skiables est une propriété privée. Une histoire d’irréductibles skieurs qui a commencé dans les années 1970… et qui est loin d’être terminée !

Troy Caldwell et White Wolf

1970. Un homme, Troy Caldwell, commence sa carrière comme vendeur de forfaits dans la petite station d’Alpine Meadows, Californie. C’est là qu’il apprend à skier avant de passer quelques années à évoluer sur le circuit international du ski freestyle et d’y rencontrer sa future femme, Susan. Alors qu’il approche de la quarantaine à la fin des années 80, il lui vient une idée. Construire un petit Bed & Breakfast, à une époque où il n’y avait aucun hébergement à Alpine Meadows, on ne venait y skier qu’à la journée.  

Il trouve un petit terrain tout à fait convenable à l’entrée de la station sur lequel il pourrait construire sa petite auberge. Coup de chance, la société propriétaire, la Southern Pacific Land Company, veut vendre. Mais pour des raisons légales, elle ne peut pas découper son terrain. Résultat, Caldwell se retrouve à acheter près de 190 hectares de montagne pour quelques 400.000 dollars. Même si la somme est astronomique pour le skieur, c’est une affaire en or.

Lire aussi : Marre des autres touristes ? Choisissez une station privée !

Une partie du terrain était alors occupé par les pistes de Squaw Valley et loué à la Southern Pacific. Du jour au lendemain, Squaw Valley doit verser un loyer à ce fameux Caldwell. Et à l’approche de la renégociation du bail, la station californienne n’est pas en position de force. Elle finit par troquer un télésiège contre une trentaine d’hectares de terrain. Le télésiège ne sera jamais complètement installé, faute de moyens. Mais la maison de Caldwell a bien été construite et le projet vit toujours. Baptisé White Wolf, ce domaine de hors-piste « privé » devrait voir sortir de terre une vingtaine de chalets. Les seuls occupants de ces logements pourront profiter de la poudreuse de White Wolf. Un jour, peut-être…

Illustration California Express © Squaw Valley – Alpine Meadows

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here