Le Préfet de Haute Savoie : un opposant de poids aux projets dans les Aravis !

Alors que la révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) fait grincer des dents dans les Aravis, un nouveau développement est venu s’ajouter ces jours derniers. Dans ce projet, il était question de créer 8 Unités Touristiques Nouvelles, et notamment 2 résidences de grande dimension (de type Club Med), sans compter de nouvelles pistes et de nouvelles remontées dans des zones jusqu’alors vierge de toute exploitation. L’enquête publique a duré du 7 décembre au 8 janvier dernier. Dans cette dernière, les citoyens ont pu s’exprimer en masse. Quelques 2.800 contributions via le registre dématérialisé et quelques centaines sur sa version papier. Les réunions organisées par le Collectif Fier-Aravis ont fait salles combles, démonstration supplémentaire de l’intérêt des populations des Aravis pour leur futur.

Le préfet prend position

Le préfet de Haute-Savoie, Pierre Lambert, s’est lui-même exprimé sur le sujet. Cité par le Dauphiné Libéré, il a affirmé : « Les Aravis doivent rester ce qu’ils sont et ne pas devenir ce que certains voudraient qu’ils soient ». Une citation policée pour marquer son désaccord sur certaines dimensions de cette révision du SCoT.

Si la consultation close le 8 janvier dernier n’est que consultative, il y a fort à parier que les inquiétudes des populations seront écoutées. Notamment en cette année d’échéances électorales.

Des habitants mobilisés !

En attendant, les habitants du canton restent mobilisés. Il y a quelques semaines, une réunion publique à Thônes rappelait le pragmatisme des habitants : « on n’est pas fous, on ne veut pas arrêter le tourisme demain, on veut pas arrêter le ski non plus, on veut vraiment être un groupe d’habitants qui aident les élus du territoire à avancer et à mener des projets qui ont du sens, pour un développement raisonnable, raisonné et adapté à tous les changements qui nous font face ». Une réunion riche en contenu. Un géographe, un physicien du climat et deux représentants de Mountain Wilderness étaient invités par le collectif pour partager leurs connaissances et leur point de vue.

Robert Moutard, agrégé de géographie, détaillait les trésors de géologie des Aravis et leur destruction progressive par les différents projets d’aménagement. Son intervention en images, ci-dessous.

Durant la même réunion, Vincent Neirinck de Mountain Wilderness redonnait quelques clés de compréhensions dans les méandres administratifs des projets de développements montagnards. Son intervention est à voir ici en vidéo.

Illustration Réunion Publique © FB Fier-Aravis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here