projet pitztal

De nouvelles pistes de ski sur un glacier : « une assurance contre le changement climatique ! »

A Pitztal en Autriche, on envisage le futur à coup de millions d’Euros d’investissements pour agrandir le domaine skiable rappelle Le Monde. La station du Tyrol souhaite en effet étendre son domaine en traçant des pistes sur quelques 64 hectares de montagne aujourd’hui dépourvus de toute installation. Ce nouvel espace permettrait de relier le glacier de Pitztal du voisin Ötztal (domaine skiable de Sölden). La facture du projet s’élèverait à 130 millions d’Euros pour l’opérateur du domaine skiable. Quelques 158.000 opposants ont signé une pétition pour réclamer l’arrêt du projet. Ils se sont mobilisés lorsqu’ils ont pris conscience de l’ampleur du projet.

Un projet d’ampleur au cœur du Tyrol

Ces quelques chiffres ont beaucoup circulé ces derniers mois…

  • Quelques 750.000 mètres cubes de glace et de roches devraient par exemple être dynamités.
  • 35.000 mètres cubes de béton coulés.
  • 614 mètres de tunnel creusés dans la montagne.
  • Une retenue d’eau de quelques 101.000 mètres cubes créée.
  • 41 pylônes de télécabines plantés.
  • 6 ans de chantier.

Les défenseurs de cette zone encore vierge mettent en avant la nécessité de conserver intact l’habitat naturel de nombreuses espèces. Bouquetin, chamois, tétras, vautour noir, aigle royal, lièvre variable… Ils évoquent aussi que ce projet ferait croitre le trafic routier dans les vallées. Le chiffre de 25% d’augmentation a notamment été évoqué.

La consultation publique devait s’ouvrir en janvier mais a été reportée de quelques mois.

Il y a quelques mois, la présence de pelleteuses sur le glacier de la station avait laissé penser à un début des travaux. Le gouvernement du Tyrol, où une coalition incluant Les Verts et les Conservateurs est au pouvoir, est divisé. Les Verts souhaitant l’abandon d’un tel projet, les Conservateurs poussant pour le développement du tourisme dans la vallée. Première région touristique d’Autriche, le Tyrol attire des visiteurs du monde entier.

« Une assurance contre le changement climatique »

Le maire de la commune de St Leonhard, qui abrite le glacier, est un fervent défenseur du projet. « Ce projet nous est absolument nécessaire sur le plan économique » explique-t-il. Il cherche à créer de nouveaux emplois pour garder ses habitants. « 1.385 habitants, le niveau le plus bas en 30 ans, les prévisions tablaient sur 1.700 habitants en 2020 » détaille le Maire. Le Président de l’Office de Tourisme de Ötztal estime quant à lui que « Lorsque les hivers se réchauffent, l’altitude du glacier permettra encore de skier longtemps. Toute la zone du projet se situe à plus de 2500 mètres. Deux vallées pourraient ainsi assurer une offre attractive et enneigée. Le projet est en fait une assurance contre le changement climatique ».

Illustration Projet Pitztal © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *