tourisme népal

L’année touristique du Népal étranglée par le Coronavirus

L’année 2020 devait être une année faste pour le Népal en tant que destination touristique. Son objectif initial ? Atteindre les 2 millions de visiteurs cette année alors que le niveau de 2018 dépassait timidement 1 million. Les experts pointaient du doigt le manque de préparation de cette campagne d’ampleur et des objectifs non réalistes. Mais un nouvel élément est de toute façon venu doucher les dernières traces d’optimisme. L’épidémie de coronavirus partie de Chine et qui s’étend actuellement au monde entier. Déjà début février, les conséquences sur le tourisme au Népal étaient concrètes. Les hôteliers des grandes villes du pays affirment aujourd’hui souffrir d’une baisse de 70 à 80% de la fréquentation.

« Une région sans coronavirus »

Il y a quelques jours, le Ministre du Tourisme Yogesh Bhattarai annonçait encore que le Népal était « une zone sans coronavirus ». Utilisant cet argument comme un quelconque attrait. Il est finalement revenu sur son approche. « Le monde est saisi par la peur (…) le Népal est également touché ». Il a annoncé la suspension  de la campagne de promotion Visit Nepal 2020 pour ce mois de mars, a minima. « Nous avons décidé d’annuler pour le moment d’importantes activités promotionnelles sur les marchés étrangers » a-t-il indiqué, rapporté par le Kathmandu Post. Cette décision est intervenue dans la foulée de l’annulation d’ITB Travel à Berlin, un salon international rassemblant près de 10.000 exposants.

Navin Trital, un des managers de l’Association des Agences de Trekking du Népal, a ajouté : « À l’échelle mondiale, personne ne fait de promotion dans son pays en raison de la peur du virus, ce serait une nouvelle erreur si les responsables népalais voyageaient à travers le monde pour promouvoir Visit Nepal ». Le vol inaugural de Nepal Airlines entre Katmandou et Tokyo devait justement avoir lieu en ce début de mois de mars. Un très mauvais timing tant le Japon annonce jour après jour de nouvelles restrictions pour ses propres citoyens.

Suspension des visas délivrés à l’arrivée

Dernière annonce en date qui marque ce revirement du Népal, une suspension des visas pour certains visiteurs. Les ressortissants venus des pays les plus touchés (Chine, Italie, Corée du Sud…) ne pourront plus obtenir de visa à leur arrivée à l’aéroport. Ils devront reporter leur visite ou faire une demande exceptionnelle auprès de la représentation diplomatique du Népal dans leur pays. Les visiteurs venus d’autres pays ne sont pas contraints.

Le Népal est classé par le Global Health Security Index en 111e position dans le monde. Cet index mesure le niveau de préparation des différentes nations du globe pour faire face à une crise sanitaire d’ampleur.

Illustration Année touristique du Népal © DR

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *