népal ville

Des touristes français ne respectent pas leur confinement au Népal

Le coronavirus n’en finit pas d’avoir un impact sur l’industrie touristique du Népal avec notamment la fermeture progressive de la plupart des hôtels.

Des règles qui changent de jour en jour

Les voyageurs qui sont parvenus ces derniers jours au Népal doivent respecter une quatorzaine de confinement. C’est la règle depuis le 16 mars. Ils sont supposés rester dans leur hôtel. Un journaliste américain présent au Népal dénonce le manque de respect des nouvelles règles par les touristes étrangers. Parmi eux, des Italiens et des Français. A compter du 20 mars, plus aucun individu ne pourra entrer sur le territoire népalais en provenance de la plupart des pays du monde (en anglais). Les vols avaient été drastiquement réduits. L’aéroport international accueille environ 5.000 passagers par jour à cette période, majoritairement étrangers. Le 17 mars, sur les quelques 3.000 voyageurs qui sont arrivés à Katmandou, seuls 160 étaient des touristes. Près de 2.800 arrivants étaient des Népalais rentrant dans leur pays à l’annonce des restrictions à venir.

Lire aussi : Annulation des expéditions, les sherpas cherchent des moyens de survivre

Des Européens loin d’être exemplaires

Le journaliste Christophe Noël a récemment dénoncé dans un post sur la page facebook du Népal Tourism Think Tank, repris par l’Himalayan Times (en anglais), le manque de discipline de certains visiteurs.

Il évoque notamment « un groupe de 9 Italiens arrivés au Népal hier (mardi) et qui iront à Pokhara demain (mercredi) pour démarrer leur trek. Ils ont dit qu’aucun d’entre eux n’avait présenté de certificat médical ». Dans un autre hôtel, « cinq personnes en provenance de France (…) ont expliqué qu’elles ne s’astreindraient pas à cette quatorzaine ». Les visiteurs étrangers restent généralement deux à trois semaines au Népal, une telle quatorzaine est évidemment complexe à accepter.

Faute de moyen pour s’assurer que les touristes restent bien en quatorzaine à leur hôtel, les autorités ont dû faire confiance aux visiteurs. Dans l’urgence, elles sont en train de déployer un logiciel dans l’ensemble des hôtels pour mieux contrôler la situation. De plus, il y a quelques heures, le Népal a annoncé la fin de tous les treks dans le pays (en anglais).   

Illustration © DR

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *