mine de jade birmanie

Glissement de terrain : 162 morts dans une mine de jade en Birmanie

Le bilan est colossal dans cette mine birmane affectée par un glissement de terrain. Les secours ont retrouvé 162 corps sans vie (en anglais). Plusieurs dizaines de mineurs pourraient toujours êtres piégés sous les décombres. La mine de Hpakant, plus grande mine de jade au monde, connait de fréquents accidents. Chaque année, plusieurs mineurs perdent la vie. La précédente catastrophe remonte à 2015 où plus de 110 personnes avaient trouvé la mort.

Une mine aux mains de sociétés proches de l’armée

350 km au nord de Mandalay, dans une région peu hospitalière, on trouve Hpakant, une ville de 300.000 habitants. La plupart vivent de l’exploitation minière. Longtemps gérée par l’Etat, les concessions minières ont par la suite étaient confiées à des conglomérats chinois ou de Singapour. Depuis quelques années, des sociétés birmanes proches de l’armée ont repris la main faisant fi des règles de sécurité ou du respect de l’environnement.

Lire aussi : l’Argentine s’oppose aux compagnies minières qui menacent ses glaciers 

De gros engins grignotent la montagne pour en extraire d’imposants blocs de pierre. Ces derniers sont ensuite transportés sur les berges du cours d’eau le plus proche pour y être fracturés puis lavés. Le jade se cache généralement dans ces grands blocs. Après le passage des engins, des mineurs « freelance » viennent nettoyer les débris laissés par les engins. Ils peuvent ainsi avoir la chance de trouver quelques pièces de jade. Mais ces zones exploitées sont fragiles et sensibles aux fortes pluies. En cette période de mousson, les glissements de terrain sont une véritable épée de Damoclès pour ces mineurs.

« Des pratiques minières irresponsables »

L’ONG Global Witness, basée à Londres, a affirmé que cet accident « est une démonstration accablante de l’échec du gouvernement à freiner les pratiques minières irresponsables dans les mines de jade de l’État de Kachin ». Connue pour ses exploitations de jade mais aussi de rubis, la région n’en reste pas moins l’une des plus pauvre du pays.

Le jade : pierre très dure, aux tons de vert et partiellement transparente, utilisée principalement en joaillerie.

Lire aussi : Le Lithium de nos batteries menace le Tibet

Illustrations © Azerami – CC BY-SA 3.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *