accident télécabine

Sabotage de la télécabine : l’histoire se répète et 30 cabines chutent !

Un câble de la télécabine Sea to Sky en Colombie Britannique (Canada) a été sectionné. C’est la deuxième fois que la remontée mécanique est vandalisée de la sorte en seulement 13 mois.

En Août 2019, quelques 30 cabines se trouvaient projetées dans le vide au-dessus de Squamish. Le câble de la remontée avait été délibérément coupé. L’incident n’avait pas fait de victime et l’enquête n’avait pas donné grand-chose. Après des travaux de remise en état, la télécabine avait redémarré.

Le même sabotage que l’an dernier !

Mais ce week-end, une nouvelle fois, le câble a été coupé. Le (ou les) vandale(s) a(ont) profité de l’absence de visibilité causée par les feux de forêt de la région pour se hisser sur un des pylônes. « Le fait que cet événement se soit produit deux fois démontre la motivation de l’individu qui veut nous mettre à genoux, mais nous restons debout. » a déclaré Kirby Brown, directeur de l’installation, à Radio Canada. Désormais équipé de caméras de vidéosurveillance, la remontée mécanique se croyait protégée. Les images enregistrées par les caméras semblent sans équivoque. « L’individu (…) voulait faire ce qu’il a fait, il l’a fait rapidement, il l’a fait avec habileté ». Six cabines étaient en gare, la trentaine « d’autres sont perdues ».

Eco-terrorisme et nouvelle enquête

La remontée mécanique attire de nombreux visiteurs dans la région. Elle emploie 110 personnes, un des plus gros employeurs de la région. Reste que la construction de la télécabine, en 2014, avait soulevé la controverse. Les militants écologistes avaient marqué leur désaccord. Une position que certains pensent s’être changée en « éco-terrorisme ». Un professeur de l’Université de Colombie Britannique a expliqué à NSNews (lien en anglais) que s’il est difficile d’appeler cet événement « terrorisme », il est certain qu’il peut « terroriser » les usagers de la remontée et les habitants de la région. Aucune victime n’est cependant à déplorer. Juste des dégâts matériels et une longue période de fermeture à venir. Une nouvelle enquête s’ouvre alors que la précédente n’a toujours pas abouti !            

Illustrations   © Gendarmerie Royale Canada

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *