Big White Ski resort

Les fêtes entre saisonniers propagent le covid-19 dans une station de ski

Quelques 60 employés d’une station de ski canadienne ont été testés positifs au covid-19. En cause, des logements partagés entre saisonniers et des fêtes organisées en début de mois.

La station Big White Ski Resort, en Colombie Britannique (Canada) a détecté les premiers cas en début de semaine. Très vite, une équipe médicale a été envoyée dans la station pour tester massivement les employés concernés et tous les cas contacts. Près de 140 personnes ont été testées en quelques heures.

Un cluster de 60 saisonniers

C’est bien un cluster d’une soixantaine de cas qui a ainsi été découvert. La station précise qu’elle n’a pas connaissance de transmission sur le lieu de travail ou avec les clients. Le ministère de la santé a expliqué « Les grands logements et les rassemblements sociaux semblent être responsables d’une grande partie des transmissions COVID-19 liées à ce cluster ». Ces employés, plutôt jeunes, ont été les premiers surpris par la contagion. Le directeur de la station a indiqué à CBC News que « la plupart ont moins de 30 ans. Pour beaucoup, c’est la première fois qu’ils quittent leur domicile » (lien en anglais). Alors qu’une année normale, nombre de saisonniers viennent de l’étranger, les restrictions de cette année n’ont permis de n’embaucher que des Canadiens. Le directeur de la station souligne qu’ils faut plus les accompagner et les former que les saisonniers “réguliers”.

Lire aussi : Les stations suisses réduisent la voilure après des scènes de cohue

Ces 60 employés sont désormais isolés, ils représentent environ 10% des employés de la station. Entre le manque soudain de main d’œuvre et le mauvais coup de pub, les responsables de la station est loin de se réjouir.

La station s’était pourtant préparée, et comptait bien éviter les fêtes entre saisonniers !

Les conditions de vie des saisonniers, dans des logements où règne la promiscuité, où la fête fait partie du jeu, se sont révélées propices à la propagation de la maladie. Comment éviter ou limiter ce genre de situation ? Une question que se posent actuellement les stations de ski européennes, également grandes « consommatrices » de saisonniers. D’autant que la station canadienne pensait avoir limité ce type de problèmes en faisant signer à chaque employé une charte mentionnant certaines restrictions comme l’interdiction d’organiser des fêtes. Ce n’était visiblement pas très efficace. Aujourd’hui, elle réclame une présence renforcée des forces de l’ordre pour faire respecter ces règles. Et plusieurs saisonniers à l’origine des fêtes ont été licenciés. Ambiance.

Illustrations © C. Rowland Cc  BY-SA 2.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *