Tourisme été Patagonie

La saison estivale dans les montagnes andines moins catastrophique que prévu

Avec les restrictions de voyage et les craintes des visiteurs, la saison touristique estivale de l’hémisphère sud promettait d’être catastrophique. Il n’en est rien. Du côté de Bariloche, le taux d’occupation a même dépassé les attentes. Cet été en Patagonie rappelle sensiblement l’été dernier dans les montagnes françaises.

De nombreuses limitations ont été mises en place et les frontières d’Argentine et du Chili sont encore difficiles à franchir pour les touristes étrangers. La majorité des visiteurs des régions andines sont donc des touristes domestiques. Les Chiliens eux-mêmes ne peuvent facilement voyager en Argentine. Comme le souligne le Responsable du tourisme à la municipalité de Bariloche (lien en espagnol),  la fréquentation de janvier a « dépassé les attentes ». Le taux d’occupation des hébergements touristiques a ainsi dépassé les 50%. Ceux qui s’en sortent le mieux sont les logements isolés, à l’extérieur du centre. Ceux qui favorisent naturellement la distanciation entre les visiteurs. Les vacanciers devraient continuer à affluer jusqu’à mi-février et les vacances de Carnaval. Ensuite la rentrée scolaire devrait priver la région de nombre de visiteurs.

Lire aussi : Des pins canadiens envahissent les forêts de Patagonie

Les parcs nationaux andins ont rouvert

Les parcs nationaux ont rouverts leurs portes mais appliquent toujours des restrictions fortes sur le nombre de visiteurs. A l’image de la zone du Perito Moreno (Parc des Glaciers) qui restreint à 300 voitures par jour l’accès au site. Du côté chilien, le Parc Torres Del Paine est ouvert mais les sentiers qui font le tour du Parc (Circuit O ou W) sont fermés. En deux mois depuis sa réouverture, le fameux parc chilien a enregistré quelques 4.000 visiteurs seulement. Sur une année « normale », on compte en moyenne 1.500 visiteurs par jour. Une différence majeure.  

La croix et la bannière pour visiter ces régions de Patagonie durant l’été austral

L’accès au territoire argentin est encore interdit pour la majorité des visiteurs étrangers. Côté chilien, les règles permettent aux étrangers de visiter le pays depuis fin novembre mais un isolement de 7 à 10 jours est indispensable à l’arrivée. Les déplacements interrégionaux, de même que certaines activités les week-ends et jours fériés sont soumis à des règles strictes qui compliquent les visites touristiques. Pendant les 14 premiers jours de présence au Chili, les touristes doivent quotidiennement compléter un questionnaire sur leur état de santé. Sans compter la souscription obligatoire d’une assurance santé complémentaire prenant en charge les soins ou rapatriement liés à la covid-19.

Illustrations © DR

4.3/5 - (9 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.