Patagonia boycotte

Patagonia boycotte une station de ski pour des raisons politiques

La marque Patagonia a annoncé qu’elle mettait fin à sa relation commerciale avec la station Jackson Hole et ses boutiques. L’orientation politique des propriétaires est à l’origine de la décision.

La marque de vêtements outdoor Patagonia ne cache pas ses engagements notamment en faveur de la protection de l’environnement. Cette enseigne « militante » a récemment annoncé qu’elle cesserait de vendre ses produits à Jackson Hole Mountain Resort. Une station de ski réputée située dans le Wyoming, aux portes du Parc National du Grand Teton. Les raisons invoquées ? L’appartenance politique des propriétaires de la station, et certaines de leurs prises de position. Car si la station vante ses efforts pour préserver les montagnes, ses propriétaires dénotent. En soutenant l’aile extrême du Parti Républicain, ouvertement climato-sceptique.

Patagonia boycotte Jackson Hole, Wyoming

Jay et Karen Kemmerer sont aux commandes de Jackson Hole depuis 1992. L’organisation d’une levée de fonds pour l’extrême-droite du Parti Républicain par les Kemmerer a mis le feu aux poudres. Parmi les vedettes de l’événement : la députée républicaine Marjorie Taylor Greene, récemment mise en lumière pour sa comparaison du port du masque avec… l’Holocauste. Les positions anti-vaccins contre le dovid-19, le soutien à certaines théories du complot, l’affirmation que Donald Trump a gagné l’élection de 2020… autant de poids qui s’ajoutent dans la besace des Kemmerer, au goût de Patagonia. Vendre leurs produits à de tels clients (revendeurs) n’est donc pas en accord avec leurs valeurs. Les trois boutiques de la station n’ont désormais plus de produits Patagonia en rayons.

Lire aussi : Yvon Chouinard ou la naissance de 2 géants de l’outdoor

Du côté de la marque, on confirme qu’une telle décision est loin d’être évidente : « C’est notre plus gros client dans la région, ce n’est pas neutre. (…) Nous ne prenons pas la fin de notre relation à la légère ». Patagonia explique servir de porte-voix à une partie de la communauté locale qui dénonce les agissements des Kemmerer. Les menaces de boycott de quelques habitués de la station passaient jusque là inaperçues, mais avec le coup de projecteur donné par Patagonia, l’impact sur la saison à venir est encore incertain.

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *