centrale Bhoutan

La plus grande centrale hydroélectrique du Bhoutan est à l’arrêt

Au Bhoutan, la plus grande centrale hydroélectrique du pays est à l’arrêt. Les conséquences sont non négligeables pour le petit royaume himalayen.

Si le secteur minier et le tourisme viennent compléter sa palette, le petit royaume de l’Himalaya vit en très grande partie de ses exportations d’électricité. En quelques décennies, le Bhoutan a su tirer partie de son relief et de ses cours d’eau ainsi que de ses relations commerciales avec l’Inde, en quête permanente d’énergie. Parmi les grands projets qui ont décuplé les revenus du pays dans ses exportations d’électricité, on trouve la centrale de Tala. Construite entre 1997 et 2007, elle impressionne par son barrage de près de 90 mètres de haut. Avec une puissance de quelques 1.020 MW, la centrale est presque 3 fois plus puissante que celle du Barrage de Serre Ponçon. Des développements très récents pour le pays. Avant la fin des années 1980, l’hydroélectricité n’existait pas au Bhoutan.

Lire aussi : Les Népalais manquent d’électricité, et pourtant…

La centrale Tala, Bhoutan, est à l’arrêt

La centrale de Tala, principale usine hydroélectrique du pays, est cependant à l’arrêt pour plusieurs mois. Après un semestre à tourner au ralenti. Les pertes sont colossales pour le petit pays himalayen. En cause, les pluies diluviennes de l’été dernier qui ont endommagé le tunnel qui conduit l’eau jusqu’à la centrale. En transportant des débris imposants à travers la conduite, les pluies ont généré de nombreuses fissures. Des débris obstruent encore en partie le tunnel. Des experts nord-américains ont inspecté les lieux en immergeant des caméras et confirmé l’urgence d’intervenir. Une dégradation plus importante pouvant entrainer des impacts sur les générateurs d’électricité en aval.

Si l’arrêt de la centrale et le coût des travaux actuels est très pénalisant pour l’exploitant, des dommages plus importants sur la centrale seraient bien plus dramatiques.  Tala restera à l’arrêt de décembre à mars prochain, le temps de vider le tunnel, de le réparer et de le remettre en service. La centrale de Tala génère plus de 20 millions d’Euros de revenus par mois pendant la mousson. En 2020, l’électricité représentait près de 60% des exportations du Bhoutan.

Illustrations © Pixabay

4.5/5 - (8 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.