Cesare Maestri

L’alpiniste italien Cesare Maestri est mort, emportant son secret

La presse italienne vient de relayer l’annonce faite par son fils : Cesare Maestri est mort. Il avait 91 ans. Il était alpiniste et son nom reste associé à une montagne mythique de Patagonie, le Cerro Torre.

Un message tout simple de son fils, Gian, pour annoncer la mort de Cesare Maestri. « Cette fois-ci, Cesare a signé le livre du sommet… de l’escalade de sa vie ».

Surnommé « L’araignée des Dolomites », il a gravi de nombreuses voies dans le Massif de la Brenta et évidemment dans les Dolomites. Dont plusieurs ouvertures qui lui donnèrent la stature de se mesurer à un certain Walter Bonatti. C’est notamment en Patagonie que les deux hommes se jaugèrent sur une des difficultés majeures de l’époque, le Cerro Torre.

Après l’échec de Bonatti, Maestri s’y essaya. S’en suivirent une tragédie pour son compagnon de cordée, et une ascension à laquelle plus grand monde ne croit. Jusqu’à la fin de sa vie, Maestri a soutenu être allé au sommet du Cerro Torre en 1959. La première ascension certaine date plutôt de 1974, mais qui sait ? L’autre témoin de cette ascension, Toni Egger, n’en est jamais revenu. Et Maestri, seul survivant, n’est plus. « Le célèbre alpiniste du Trentin est décédé après avoir été hospitalisé à Tione la nuit dernière, à la suite de l’aggravation de ses conditions de santé, longtemps précaires. » explique l’Adige (lien en italien).

Pour en savoir plus sur cette affaire du Cerro Torre, et vous faire un avis : c’est par ici !

Illustrations © FB Gian Maestri

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *