montagne altitude default

Les fantômes du Denali aux Editions Guérin

Nouvelle parution aux Editions Guérin

Les Fantômes du Denali sont disponibles depuis hier chez votre libraire ou en ligne. Dans ce roman, Simon McCartney raconte sa propre histoire. Comment il a rencontré à la fin des années 1970 l’immense grimpeur américain Jack Roberts. Début d’une incroyable épopée qui l’a conduit notamment en Alaska pour y réaliser deux ascensions mythiques.

C’est une photo du Mont Huntington par Bradford Washburn dans Mountain Magazine qui va les inspirer. Quelques semaines plus tard, ils sont dans la face Nord. Les premiers à l’ouvrir, en cet été 1978. Et les derniers, plus personne ne s’y est aventuré depuis. Puis deux ans plus tard, c’est dans la face sud-ouest du Denali qu’il ouvre une nouvelle voie. Une expérience terrible, près d’un mois sur la montagne avec des vivres pour une semaine.

Après cette ascension qui faillit lui coûter la vie, l’auteur arrête. « Je ne voyais pas ce que je pourrais faire de mieux que le Denali, c’est comme des barreaux sur une échelle, au bout d’un moment, il reste un barreau puis plus rien. Alors, j’ai arrêté ! » racontait-il en 2016 dans une interview (que vous pouvez regarder en anglais : sur Vimeo).
Des années plus tard, l’auteur revient affronter ses fantômes.

Une histoire touchante, dure parfois, pour ce premier livre de McCartney.

Paru l’an dernier en anglais, il a rencontré un franc succès. Il est aujourd’hui traduit en français aux Editions Guérin-Paulsen. 25€. | COMMANDEZ : Les Fantômes du Denali

 

Illustration : couverture du livre (c) Editions Guérin-Paulsen

Adélie F.

Libraire, Adélie partage avec vous sa passion pour les livres. La littérature de montagne est un vaste domaine qu'elle essaie de vous faire partager. Entre les montagnards et autres alpinistes qui s'essaient à l'écriture et les grands écrivains qui s'essaient à la montagne, les lectures ne manquent pas ! Elle chronique également des films, expos... Pour la contacter directement : adelie@altitude.news !

Voir tous les articles de Adélie F. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *