cartographe

Le K2 tient son nom d’une erreur de cartographe

ll est un sommet de la planète au nom atypique. Une lettre, un chiffre. Le K2. Ce sommet, deuxième plus haut de la planète, culmine à 8.611 mètres. Il fut conquis pour la première fois en 1954 par une expédition italienne. Pourtant derrière cette appellation codée se cache toute une histoire. L’histoire d’un cartographe troublé par la perspective écrasante des sommets du Karakoram.

Great Trigonometric Survey

Au milieu du XIXème siècle, le lieutenant Thomas Montgomerie parcourait les Indes britanniques pour les cartographier. Il fut le premier à nommer les montagnes du Karakoram, aux confins de l’Inde, de la Chine et du Pakistan. Le K vient donc du nom de la chaine, K pour Karakoram. Ensuite, Montgomerie lista les pics selon leur altitude présumée : de 1 à 5 : K1, K2, K3…  En 1856, il baptisa K1 le Masherbrum pensant qu’il s’agissait du plus élevé. Avec ses 7.821m, la Masherbrum est loin d’être le plus haut sommet du Karakoram mais les effets de perspectives sont parfois trompeurs.

K2
Croquis des K1 et K2 par Montgomerie

Le K2 n’était pas le deuxième sommet le plus élevé du Karakoram. Mais bien le premier. Bonne nouvelle pour lui, avec ses 8.611 mètres, il était surtout le deuxième sommet de la planète. Ce n’était donc pas si bête de l’affubler de ce numéro 2. C’est ainsi que le K2 continue à s’appeler ainsi, tel qu’il fut désigné au XIXème siècle par Montgomerie.

EN VOIR PLUS > Récit d’une expédition au Baltoro au XIXème 

K3, K4, K5…

Toutes les autres montagnes ont été renommées avec des noms locaux. Mais le K2 n’en avait pas vraiment. Et pour cause, il a été découvert qu’assez tardivement et il est caché des zones d’habitation du cachemire. Loin des yeux, loin du cœur. Faute de le voir, les pakistanais, les Chinois comme les Indiens ne lui avaient jamais vraiment donné de nom. Les autres « K » furent renommés : le K3 en Broad Peak (traduction anglaise de Falchen Kangri, en référence à la largeur de son arête sommitale), le
K4 en Gasherbrum II et le K5 en Gasherbrum I (le Gasherbrum est la « belle montagne » en dialecte Balti).

EN SAVOIR PLUS > Le K2 est-il un cas (France Culture) 

 

Illustration K2 © By Maria Ly10

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *