Vosges : la renaissance d’une station fantôme ?

A l’heure des domaines skiables gigantesques, ce petit projet né au cœur des Vosges interpelle. Une bande de copains veut faire renaître une petite station… L’association du Téléski du Haut du Tôt va bientôt fêter sa première année d’existence. Son objectif, faire revivre le ski alpin sur ce site vosgien qui n’en a plus vu depuis 20 ans. L’objet de cette association de six copains du coin : « la réhabilitation de l’ancienne piste de ski avec toute son infrastructure, la mise en place d’un nouveau téléski et exploitation du nouveau domaine 4 saisons y compris les services pouvant y être associés entre autres ». La piste, ouverte de 1967 à 1997 mesure quelques 500 mètres de long, pour 110 mètres de dénivelé. De quoi ravir les familles et les skieurs débutants de la région.

Besoin n°1 : un terrain

Pour permettre cette réhabilitation, la commune qui abrite le terrain a accepté de jouer le jeu. Elle a créé une concession pour ce terrain, assujettie à la réalisation du projet. Ce sont près de 2 hectares qui passent ainsi sous la gestion de l’association, pour un délai de 9 ans.
Mais ce n’est pas si simple. Cette équipe de motivés pourrait bien faire face à d’autre obstacle. Comme le classement d’une partie de ce terrain. Depuis une trentaine d’année, un bout de la parcelle est protégé par son classement « Natura 2000 ». En théorie, difficile donc de venir y installer un tire-fesse. Pour autant, le bureau de l’association ne perd pas espoir, arguant que le classement était déjà là dans les dernières années du précédent téléski.

Besoin n°2 : un téléski

Pour un tel projet : un terrain c’est bien, un terrain équipé c’est mieux. Sauf qu’acheter un téléski, ça coûte cher. Sans compter les études sur le terrain, les travaux de mise en place… Là encore, la chance a souri au projet vosgien. Une station fantôme de la Drôme a accepté de leur céder un téléski quasiment neuf. Résultat, un sacré soulagement côté budget. D’autant que le tire-fesse en question a été fraîchement révisé et est homologué pour encore 28 ans !

Besoin restant : 200.000 €

Cette station fantôme pourrait bien rouvrir l’hiver prochain ! Pour aider le projet, vous pouvez participer à une cagnotte en ligne. L’argent récolté servira à financer les études d’impact (estimées à 30.000 €), l’exécution des travaux et les études associées (estimées à 120.000 €) et la mise en route (estimée à 50.000 €). Retrouvez la cagnotte sur HelloAsso.com !

Vosges : la renaissance d’une station fantôme ?
4.5 (90%) 2 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here