Il abandonne son rameur à plus de 4.000 mètres sur le Mont Blanc

Tout est dans le titre. Matthew Disney, un ancien militaire britannique, est monté sur le Mont Blanc un rameur sur le dos. L’objectif était de faire quelques mouvements de musculation au sommet avant d’entamer la descente ! Epuisé par l’effort et l’altitude, contraint par la météo, il a préféré abandonner son rameur à 4.362 mètres au Refuge Vallot (un abri de détresse inutilisé en temps normal). Quelques 26 kg de ferraille ainsi laissés au beau milieu d’un site classé.

Le Britannique réalise ce type d’ « exploit » pour lever des fonds pour des associations de soutien aux vétérans. Une « grosse bêtise » pour une bonne cause, qui a du mal à passer du côté de Saint Gervais. Le Maire, Jean-Marc Peillex, s’est une nouvelle fois ému des incivilités qui ponctuent la voie normale du Mont Blanc. Il a même écrit un courrier au Président Emmanuel Macron pour lui demander son aide. Dans son courrier, Peillex craint de voir le Mont Blanc devenir un « parc d’attraction national où chacun pourra admirer des otaries jonglant avec des ballons ou y tirer de beaux feux d’artifice ».

Lire aussi : Les nouvelles règles pour gravir le Mont Blanc cet été

Un Maire exaspéré…

Guides agressés, insultés ou menacés, chiens emmenés de force au sommet, alpinistes faisant la sieste dans des zones dangereuses, « alpinistes » en basket et sans crampons ou sans corde, tente plantée au sommet du Mont Blanc… les exemples cités dans la lettre au Président sont nombreux. Ils expliquent sans doute l’exaspération de d’édile de Saint Gervais. Il souhaite que le Président aide à faire voter une réglementation permettant de « sanctionner sévèrement » ces incivilités.  

Evaluant le coût de la descente du rameur à 1.800 Euros, la mairie de Saint Gervais promet d’envoyer la facture à l’Ambassade de Grande Bretagne.

Un ancien militaire pas si malintentionné…

De son côté, l’ancien militaire a donné quelques détails sur son aventure au sommet du Mont Blanc. La fenêtre de beau temps semblant se refermer, il a pris la décision de « déposer le rameur dans l’abri » Vallot pour finir l’ascension et redescendre en sécurité. Il comptait bien remonter pour finir son projet et récupérer le rameur quand la polémique a commencé à prendre de l’ampleur. Ces dernières heures, il démentait toute mauvaise intention et espérait encore pouvoir terminer son projet avant la fin de la saison. A ce stade, il a récolter près de 12.200 livres (environ 13.500 Euros) pour ses associations partenaires.

Illustration  © Disney RM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here