USA : un tremplin de saut à ski classé monument historique

Pour arriver à Milan, il faut évidemment traverser Berlin. Nous ne sommes pas sur une carte d’Europe mais bien dans le nord du New Hampshire, aux Etats-Unis. En 1936, on construit dans la région un gigantesque tremplin de saut à ski, le Big Nansen. Il porte le nom du scandinave Fridjof Nansen, connu pour ses explorations du Groenland.

Avec ses 52 mètres de haut, il était alors le plus haut du pays. Utilisé pendant près d’un demi-siècle pour des compétitions, le tremplin avait été abandonné au début des années 1980. Ce « géant endormi » pourrait bien renaître de ses cendres, le Club des Amis de Nansen compte y organiser une nouvelle compétition en 2020. Une levée de fonds est organisée pour atteindre cet objectif.

Une gloire du passé…

En 1938, ce sont quelques 25.000 spectateurs qui s’étaient massés au pied du tremplin pour assister aux qualifications pour les Jeux Olympiques. Il se raconte qu’à l’époque les stations services de Berlin avaient manqué d’essence. La période faste pour le tremplin. Et puis petit à petit, les sauteurs ont préféré s’entraîner sur des pistes plus modernes. Et le Nansen a fermé ses portes. La dernière compétition date de 1985.

Lire aussi : Insolite, du saut à ski en prison !

En 2017, la marque Red Bull investit le tremplin pour y tourner une pub. La sauteuse américaine Sarah Hendrickson sauta du tremplin et accéléra l’envie des locaux de redonner vie aux lieux. Préalablement, des travaux de rénovation avaient été menés pour sécuriser le saut en question.

Le tremplin vient d’être classé Monument Historique par le ministère de l’intérieur américain. C’est son importance dans l’histoire du saut à ski américain, de même que son architecture qui ont contribué à ce classement.

Illustration © New Hampshire State

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here