Affaire du reblochon contaminé : une mort suspecte

Courant mai, la fromagerie familiale Chabert basée à Cruseilles (entre Annecy et Genève) a rappelé plusieurs lots d’une de ses productions phares : le Reblochon. Des rappels réalisés selon le principe de précaution, car ce fromage est au cœur d’une affaire de contamination bactérienne. Elle est suspectée d’avoir causé la mort d’un enfant. Une enquête a été ouverte en début de mois. Plusieurs semaines plus tard, il semble que la victime ne soit pas seule. Si un seul mort est à déplorer, d’autres enfants ont été atteints par un syndrome hémolytique et urémique. Cette maladie peut être particulièrement grave chez les jeunes enfants. Ce sont donc douze enfants qui sont tombés malade après avoir consommé du reblochon en provenance de cette usine, et ce dans plusieurs régions de France.

Aucun lien entre les fromages et la bactérie

Pour autant, aucun lien formel n’est encore établi entre les deux. Les scientifiques tentent de retrouver la souche bactérienne en cause dans l’usine, en vain. Il s’agirait d’une bactérie « de type Escherichia coli 026 ». La souche en question est introuvable dans les produits de la fromagerie Cruseilles. Elle vend ses produits sous différentes marques, notamment Nos Régions ont du talent chez Leclerc ou Saveurs de nos régions chez Lidl.

Illustration © Guy Waterval

Affaire du reblochon contaminé : une mort suspecte
4.3 (86.67%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here