Découvrir : les épreuves et compétitions du ski alpin !

Des disciplines différentes, des compétitions multiples… Petit tour d’horizon simplifié du ski alpin en compétition.

Vitesse ou technique ?

Les disciplines de ski alpin se classent en deux catégories : vitesse et technique.

Les disciplines de vitesse sont celles (comme leur nom l’indiquent) qui vont le plus vite : la descente et le Super-G. Elles se courent en une seule manche. Ce sont les courses les plus impressionnantes ; les skieurs peuvent atteindre (et dépasser) les 150 km/h. Le parcours de la descente est de 800 à 1.100 mètres dénivelé pour les hommes, un peu moins chez les dames. L’une des pistes les plus célèbres en descente est la Streif à Kitzbühel.  Le Super-G quant à lui est une épreuve assez récente, lancée en 1982 à Val d’Isère. Les portes y sont plus rapprochées qu’en descente.

Les disciplines techniques rassemblent Slalom et Slalom Géant. Ces deux courses se jouent en deux manches. Le parcours du Géant comporte de 46 à 70 portes, entre 250 et 450 mètres de dénivelé. Il y a presqu’autant de portes en slalom mais elles sont beaucoup plus rapprochées. En pour cause, la piste est beaucoup plus courte, entre 140 et 220 mètres de dénivelé.

Si on mélange les deux : une épreuve de descente et un slalom, on obtient un Super Combiné ! Pour cette discipline, le slalom se skie en une seule manche. Il y a très peu de compétitions de Super Combiné en coupe du monde.

Coupe du Monde ou Championnats du Monde ?

La Coupe du Monde de Football se déroule tous les 4 ans. Son équivalent en ski est : les championnats du monde. Ils sont organisés tous les 2 ans. Les prochains auront lieu en février à Are en Suède. En 2023, ils auront lieu en France. Pendant deux semaines, toute une série d’épreuves sont concentrées au même endroit.

La Coupe du Monde de Ski, en revanche, est un ensemble d’étapes qui s’échelonnent toute la saison.  Globalement, presque tous les week-ends entre novembre et mars. On retrouve des étapes principalement en Europe et en Amérique du Nord. Parfois au Japon. Chaque skieur dans les 30 premiers de chaque course obtient des points. En fin de saison, celui qui a le plus de point remporte un globe de cristal. Un petit globe par discipline et un « gros » globe pour le classement général. Ces globes sont fabriqués par une cristallerie allemande. Le gros pèse quelques 9 kg !

Tous les 4 ans, les skieurs se retrouvent pour les Jeux Olympiques. Le nombre de points obtenus en coupe du monde permet de se qualifier pour les olympiades. Un principe de quotas par nation vient compliquer les règles de qualification. A Pyeongchang, il y avait 320 places disponibles pour le ski alpin.

Il existe évidemment des compétitions à d’autres niveaux (national, continental…).

Lire aussi : Congrès FIS : nouveautés en Coupe du Monde

Découvrir : les épreuves et compétitions du ski alpin !
4.4 (88.57%) 7 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here