Bouzloudja

Une soucoupe volante à la gloire du communisme au sommet d’une montagne

C’est au centre de la Bulgarie, dans le massif des Balkans, que l’on peut voir cette étrange construction humaine. Au sommet de la Bouzloudja. L’avenir de cette « soucoupe volante » est loin d’être garanti.

Cette construction de béton est située à 1.441 mètres d’altitude. Sur le sommet de la Bouzloudja, une montagne de Bulgarie, adoucie d’une quinzaine de mètres pour l’occasion. Construit à l’époque communiste, ce bâtiment n’est autre qu’une salle de congrès. A l’intérieur, des centaines de mètres carrés de mosaïques, un plafond suspendu à près de 15 mètres de hauteur, des sols en marbre, une coupole en cuivre. 70.000 tonnes de béton, 3.000 tonnes d’acier, 40 tonnes de verre. Enfin, cette description n’est plus vraiment d’actualité. Car ce bâtiment, s’il est toujours debout, n’est plus que l’ombre de lui-même. Abîmé par le passage du temps, pillé, il n’est plus qu’une ruine au sommet d’une montagne. Avec tout de même une tour de 70 mètres de haut décorée par des étoiles de verre de 12 mètres chacune.

Lire aussi : Brezovica, la station des Balkans qui attend des investisseurs

Cette soucoupe volante a-t-elle un futur ?

Les Bulgares se divisent sur l’avenir des lieux comme le rappelle une récente enquête du New York Times. Faut-il laisser la nature continuer son œuvre et le bâtiment peu à peu disparaitre ? L’abattre totalement dans la veine récente des déboulonnements de monuments faisant référence à la Russie ? Le restaurer pour en faire une destination touristique ? Un lieu de réflexion sur le communisme, ses dérives ? A sa construction en 1981, il s’agissait d’un monument à la gloire du monde communiste, une gloire passée que peu de Bulgares souhaitent encore célébrer. Evidemment une telle restauration coûterait cher et le propriétaire actuel, le Parti Socialiste Bulgare n’en a pas les moyens. Des fondations étrangères ont financé quelques travaux, mais ils sont marginaux https://buzludzha-monument.com/ .

Visiter Bouzloudja ?

Il est désormais impossible de pénétrer à l’intérieur du bâtiment. Néanmoins, quelques 50.000 curieux se pressent à l’extérieur chaque année. L’accès est facilité. Une route et un parking permettent d’approcher la construction de près. Elle se situe 250 km à l’est de Sofia. Comptez 3h de route environ depuis la capitale. Si vous venez en hiver, une des pentes de la montagne en question propose un tire-fesse et permet la pratique du ski.

Illustrations © Pixabay

4.2/5 - (8 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.