frontières népal

L’Inde et la Chine grignotent les frontières du Népal

Coincé entre deux colosses, le petit Népal a bien souvent peu de marges de manœuvres. La Chine et l’Inde, ses voisins, font parfois peu de cas de son existence. Fin 2019, nous évoquions la région du Kalapani, à l’extrême-ouest du Népal. Unilatéralement, l’Inde l’avait placée sur une nouvelle carte de son territoire alors que le Népal affirme que cette région lui appartient. La diplomatie de Katmandou avait protesté.

Une route inaugurée dans une région contestée

En ce printemps 2020, personne ne laisse le Népal en paix. Car le Kalapani revient dans les discussions. Et pour cause, les autorités indiennes viennent d’inaugurer une route de 80 km qui traverse cette région contestée. Elle permet de se rendre au Tibet depuis le nord de l’Inde. Objectif de cette route flambant neuve : desservir le Mont Kailash , haut lieu sacré pour les Hindous.   « Cet acte unilatéral va à l’encontre de l’accord intervenu entre les deux pays (…) qu’une solution aux problèmes de frontières serait recherchée par voie de négociation » a ainsi indiqué le Ministre Népalais des Affaires Etrangères (en anglais).

Malgré la mise en service de cette route et la présence permanente des forces indiennes dans la région, New Delhi a répondu aux craintes du Népal en expliquant que la route était 100% en Inde. Et que « L’Inde est déterminée à résoudre les problèmes de frontières en suspens par le dialogue diplomatique et dans l’esprit de nos relations bilatérales étroites et amicales avec le Népal ».   

L’Everest en Chine !

Ce week-end, un média d’état chinois – China Global Television Network – a twitté une photo de l’Everest. Elle était accompagnée d’un sous-titre qui a mis le feu aux poudres. Car la photo présentait le « Mont Everest, la plus haute montagne du monde située au Tibet, région autonome de Chine ». Si le versant nord de la montagne est réputé être situé en territoire chinois, son versant sud est bien au Népal. Par conséquent, on peut considérer que le sommet est à la frontière entre les deux Etats, même si pour nombre de Népalais, la montagne toute entière est située au Népal.

De nombreux Népalais ont vu dans ce message la volonté de Pékin de revenir sur ce partage tacite. Dans The Times of India, un expert de la Chine expliquait (en anglais) : « Ce n’est pas quelque chose de nouveau, la Chine cherche à consolider ses prétentions sur le Tibet et l’Everest ». Pourtant quelques heures plus tard, le tweet était corrigé. On peut désormais lire : « la plus haute montagne du monde, située à la frontière Chine-Népal ».    


Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *