Al Read Népal

Un pionnier du tourisme au Népal décède à l’âge de 87 ans

Pionnier du tourisme au Népal, l’Américain Al Read est mort il y a quelques jours aux Etats-Unis.

Mi-janvier, William Albert Read s’est éteint à San Francisco à l’âge de 87 ans. Ce n’est pourtant pas à la Californie qu’il restera à jamais associé, mais bien au Népal. Car Read était un des pionniers du tourisme dans l’Etat himalayen. Arrivé dans les années 1970 à Katmandou, les rumeurs voulaient voir en lui un agent de la CIA. Sur place, il est d’abord en poste à l’Ambassade des Etats-Unis. Aventureux, Al Read était déjà passé par le Népal quelques mois plus tôt, en tant que membre de la tragique expédition américaine au Dhaulagiri en 1969. Il s’en était tiré vivant, de peu.

De l’Ambassade au monde du tourisme

Puis il ne tarde pas à quitter le confort de l’Ambassade pour prendre la direction d’une des rares agences touristiques d’alors. Il se lance dans l’organisation de treks, son épouse accompagne les groupes sur le terrain. Attirant des centaines de visiteurs dans un pays qui venait de s’ouvrir au tourisme.

Il démocratise ensuite la pratique du rafting et organise la logistique de nombreuses expéditions d’alpinisme. Il guide les grands de ce monde quand il leur prend de vouloir visiter l’Himalaya : Robert Redford, John F Kennedy Jr, Mick Jagger, le Prince Charles (depuis devenu roi). Puis chaque mousson, il quitte le Népal avec sa famille pour aller guider des clients dans un parc du Wyoming. Il avait quitté le Népal depuis quelques années et partageait sa vie entre Jackson Hole (Wyoming), la Patagonie, la Californie et Chamonix !

Illustration © DR

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *