Sallanches

Sallanches et sa centrale hydroélectrique à démolir !

A Sallanches, dans les montagnes de Haute-Savoie, une centrale hydroélectrique vient d’être construite et pourrait ne pas tarder à être démolie. Explications.

En décembre dernier, le Tribunal administratif de Grenoble ordonnait le démontage d’une centrale hydroélectrique fraichement construite sur la commune de Sallanches (Haute-Savoie). Cette décision faisait suite à un recours de France Nature Environnement. L’association mettait en avant la réduction importante du débit du cours d’eau, de près de 50%. Un impact potentiellement majeur pour la biodiversité sur le torrent. C’est en tous cas, ce que la justice avait retenu. Elle avait donné raison à l’association qui soulignait alors l’imprudence de la municipalité à lancer les travaux sans avoir épuisé tous les recours… En attendant, la commune de Sallanches s’élève contre cette décision de justice et compte faire appel.

Lire aussi : Le « combat » continue contre les éoliennes de la Sainte Victoire

Une facture de 8 millions d’Euros pour… rien ?

Quelque 6 millions d’Euros d’argent public avaient été investis. Plusieurs années de travaux pour bâtir cette centrale, dument autorisée par la Préfecture de Haute-Savoie. Elle devait produire suffisamment d’électricité pour alimenter près de 20% des habitants de la commune mais est toujours à l’arrêt. Et elle pourrait bien le rester. Dans ses vœux 2023, le maire de Sallanches – Georges Morand (DVD) – revenait sur le sujet de la centrale, bien décidé à trouver un moyen de la conserver ! Il faut dire que la démolition et la remise en état du site pourraient coûter jusqu’à 2 millions d’Euros. Une facture salée pour la commune qui a déjà payé pour la construction.

Un micro-trottoir tourné il y a quelques jours par TF1 s’est intéressé à l’avis des habitants. Sans surprise, il y est question d’ « argent jeté par les fenêtres ». Quant à l’avenir de la centrale, les administrés interrogés considèrent qu’ « une fois qu’elle est construite, autant l’utiliser ! ». Une jurisprudence risquée pour ce type de projets, qui ouvrirait la voie à de nouvelles constructions sans attendre les décisions de justice.

Illustration – Sallanches © Patrice78500 by Wikimedia Commons – CC BY-SA 3.0

3/5 - (26 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

6 réflexions sur « Sallanches et sa centrale hydroélectrique à démolir ! »

  1. La haute vallée de l’Arve dont fait partie Sallanches n’a pas été classée en vigilance sécheresse l’été dernier, tout était bien vert et l’eau ne manquait pas, vu la fonte des glaciers. Ce qui prouve que cette destruction est absurde surtout si la construction de cette centrale commencée il y a 6 ans, approuvée par l’Etat, FNE n’a rien empêché.

  2. Parce que la fonte (très largement excessive) des glaciers est une bonne nouvelle ?
    Si on ne peut qu’être très favorable à un projet de production d’énergie renouvelable donc pour la protection de l’environnement, il ne faut pas le faire au détriment… de l’environnement !
    La mairie de Sallanches a fait preuve d’imprudence, voire d’irresponsabilité : feriez vous construire une maison sans avoir épuisé tous les recours sur le permis de construire ?

  3. Bein faudra m’expliquer ou passe l’eau capter une foi passer dans la centrale.. 🤔
    Elle est forcément regetée et donc le soucis serait donc qu’elle s’évapore 🤕.. Ou bien elle est déviée et dans ce cas il suffit de rendre obligatoire de la rejeter dans le lit du torrent tout simplement… Mais demander aux journalistes de réfléchir avec logique semble hors de leur portée 🤣

  4. Les écolos sont complètement fous.
    Ils n’arrêtent pas de contredire.
    Ce qui est bien pour les uns, ne l’est pas pour les autres.
    Ils n’ont aucune logique.
    Il vaut mieux relancer les centrales à charbon. Ça ne polue pas !!!!!
    Abrutis

  5. Petite précision, le tribunal n’ordonne pas de démonter l’ensemble de la centrale, ce qui perturberait à nouveau l’écosystème.

    Pour répondre à Gigi, l’eau est captée en altitude puis forcée dans une conduite jusqu’à la centrale (proche du centre ville). Le débit de la rivière entre le captage et la centrale sera donc réduit, ce qui impactera l’écosystème. La rivière retrouvera 100% de son débit en aval de la centrale

    2d précision, la rivière n’est pas alimentée par la fonte d’un glacier, car il n’y en a pas dans ce massif (Aravis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *