montagne altitude default

Violences autour de l’ Ours des Pyrénées

Avec ce petit message récemment posté à l’attention du Ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot :


le sujet de l’ Ours des Pyrénées est revenu sur la table. Il s’agit d’une campagne virale de selfies accompagnés de ce message « Nicolas (Hulot), faut rien lâcher, sauf des ourses dans les Pyrénées ! ». A l’origine de ces messages, l’association Pays de l’Ours, qui soutient le retour des Ours dans les Pyrénées centrales. Mais pourquoi cet appel soudain des soutiens de l’Ours ?

Des tensions avec les éleveurs

Suite aux élections présidentielles de mai dernier, les détracteurs de l’Ours pyrénéen se sont violemment manifestés. Le 25 août dernier, des agents de l’état venus en Ariège enquêter sur des dommages causés par un ours ont été accueillis par des dizaines de coups de fusils et les pneus de leur véhicule ont été crevés. Cette tentative d’intimidation a immédiatement donné lieu à l’ouverture d’une enquête par la procureur de la République de Foix.

Il faut dire que les tensions étaient vives depuis juillet. Avec un troupeau décimé par sa rencontre avec un ours des Pyrénées. A la fin de l’été sur ses 830 brebis, l’éleveur n’en comptait plus qu’une centaine. Pour la plupart, elles auraient fui devant l’ours, se seraient perdu ou seraient tombé de falaises. Dans une vidéo reçue par France 3 Ariège, des militants masqués parlent même d’une « réouverture de la chasse à l’ours ». Voir la vidéo.

A l’échelle de tout le massif pyrénéen, on ne recense pourtant qu’une quarantaine d’ours.
Ce qui se passe avec l’Ours dans les Pyrénées n’est pas sans nous rappeler ce qui se produit dans les Alpes avec le Loup.

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *