Des voitures électriques au camp de base de l’Everest

Le gouvernement de la province chinoise du Tibet a récemment proposé une série de mesures pour préserver l’environnement. Dès 2019, un certain nombre de véhicules trop polluants seront ainsi interdits de circulation aux abords du camp de base de l’Everest. Côté tibétain, le camp de base est effectivement accessible par la route.

Au camp de base en voiturette de golf

Il est également question de petits véhicules électriques (« de type voiturettes de golf ») pour permettre les déplacements au sein du camp de base, et jusqu’à celui-ci. Ces véhicules électriques ont vocation à être conduits par des locaux, offrant ainsi un travail à quelques tibétains qui vivent dans une grande pauvreté. « Cela permettra de réduire la pollution dans la région, et d’augmenter le niveau de vie des locaux » se félicitait un des responsables politiques de la région.

Les normes de pollution à respecter pour pouvoir venir jusqu’au camp de base avec un véhicule à essence n’ont pas été précisées. Quant au camp de base du côté népalais, il n’est bien sûr pas concerné par cette réglementation. D’autant qu’il faut 10 jours de marche pour le rejoindre, et pas quelques heures de voiture.

Dès 2019, chaque visiteur du camp tibétain se verra remettre des sacs poubelles pour faciliter le nettoyage du site. En 2018, plusieurs tonnes d’ordures, à commencer par des excréments humains, ont été retirées du côté chinois. Les grands moyens ont été employés pour aller notamment chercher quelques 8 tonnes entre le camp de base et 6.500 mètres d’altitude.

Illustration basée sur une photo de © Rick McCharles

Des voitures électriques au camp de base de l’Everest
4.5 (90%) 4 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here