Rapport de l’OPCC : Les Pyrénées se réchauffent plus vite !

« La température moyenne entre 1949 et 2010 a augmenté de 1,2°C dans les Pyrénées, correspondant à une hausse de 30 % de plus que la moyenne mondiale (0,85°C) ». L’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC) a dévoilé son rapport « Le changement climatique dans les Pyrénées : impacts, vulnérabilités et adaptation » à l’occasion d’une journée dédiée au sujet, cette semaine à Saragosse.

Près d’une centaine de personnes étaient réunies autour d’une préoccupation majeure : le réchauffement climatique. Dans son rapport, l’Observatoire avance « 10 défis environnementaux » pour les temps à venir. S’ils ont été réfléchis dans les Pyrénées, ces « défis » peuvent très probablement s’appliquer aux autres montagnes d’Europe. « Nous avons un défi urgent : continuer d’étudier le changement climatique et nous adapter à ses conséquences. » ajoute Juan Terrádez, coordinateur du rapport.

Les 10 défis

Extraits du rapport de l’OPCC disponible en ligne.

  1. Faire face aux phénomènes climatiques extrêmes. La population doit s’attendre à subir une hausse des vagues de froid, de chaleur, des périodes de sécheresse extrême ou encore des pluies torrentielles. Les habitants, les écosystèmes les plus sensibles, l’agropastoralisme de montagne, le secteur de l’énergie et du tourisme devront s’adapter afin de vivre au mieux ces phénomènes climatiques.
  2. Augmenter la sécurité face aux risques naturels. L’augmentation de pluies torrentielles et l’avancement du dégel printanier seront à l’origine de plus en plus d’inondations, de crues, de glissements de terrain, ou encore d’avalanches. A l’extrême inverse, les sécheresses et les vagues de chaleur pourraient accroître la fréquence et l’intensité des feux de forêt.
  3. Affronter la pénurie d’eau et les sécheresses. À cause d’une augmentation de l’intensité et de la fréquence des sécheresses, les ressources en eau des Pyrénées risquent de s’amoindrir considérablement. Cela engendrera des impacts sur les écosystèmes et les secteurs socio-économiques.
  4. Garantir la qualité des eaux superficielles et souterraines. Des paramètres tels la hausse de la concentration de polluants et les extrêmes climatiques influeront sur la qualité des eaux souterraines ainsi que sur le processus de recharge des nappes phréatiques.
  5. Maintenir l’attrait touristique des Pyrénées La variabilité accrue d’enneigement et d’épaisseur de neige ainsi que la disparition progressive des glaciers pourraient affecter l’attractivité des zones de montagnes. Toutefois, la hausse des températures permettra d’allonger la haute saison et ainsi maintenir l’attrait touristique.

Lire aussi : le climat change aussi dans la vallée de l’Everest !

6. Faire face aux changements au niveau de la productivité et de la qualité des cultures et saisir les opportunités émergentes. La diminution des périodes de gel et l’augmentation des températures moyennes permettront l’apparition de cultures méditerranéennes ou d’origine subtropicales au détriment de celles plus conventionnelles.
7. Prévoir des changements irréversibles du paysage. Accélérant le processus de dégradation de certains paysages iconographiques, le changement climatique aura des répercussions sur les glaciers, les lacs ou encore les tourbières de haute montagne. Le paysage sera donc amené à subir de profondes modifications.
8. Envisager l’éventuelle perte de biodiversité et les modifications des écosystèmes. Le changement climatique engendrera une perte de biodiversité et l’extinction de certaines espèces par le biais de changements dans la physiologie et la phénologie des plantes et des animaux. Cela influera également sur la durée de la saison de croissance, la répartition des populations et l’augmentation du risque de dissémination d’espèces exotiques.
9. S’adapter aux déséquilibres entre l’offre et la demande énergétique. La capacité de la production hydroélectrique dans les Pyrénées sera impactée par l’augmentation des précipitations, la réduction du débit des cours d’eau lors de sécheresses extrêmes ou encore la modification du calendrier de dégel. Par ailleurs, la demande énergétique sera modifiée avec moins de sollicitations l’hiver pour le chauffage et plus l’été pour la climatisation.
10. Faire face à une propagation de maladies et de parasites. Le réchauffement climatique pourrait entraîner l’apparition de nouvelles espèces de parasites dans les Pyrénées. De ce fait, la propagation de maladies rares fera aussi partie des impacts de ce bouleversement environnemental.

Illustration © OPCC

Rapport de l’OPCC : Les Pyrénées se réchauffent plus vite !
3.9 (77.14%) 7 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here