ours hivernation

A l’approche du printemps, les grizzlys sortent de leur hivernation !

Mais non de leur hivernation ! Non non, hivernation… mais nous allons en reparler. Actualité plutôt joyeuse, le 7 mars dernier, les premiers grizzlys de la saison ont été aperçus par les rangers du Parc National du Yellowstone. Dans ce parc nord-américain, on compte environ 150 bêtes de cette espèce. Au-delà des limites du parc, ils seraient plus de 700. Les mâles peuvent peser plus de 300 kg, ces ours peuvent allègrement dépasser les 60 km/h en vous courant après.

Hibernation ou hivernation ?

Un animal qui hiberne se trouve dans un état de léthargie très avancé. Généralement, sa température corporelle va s’abaisser fortement. Son organisme ne dépense plus de « carburant » pour se maintenir au chaud ! Bien souvent, son rythme cardiaque se réduit très fortement. C’est par exemple le cas de la marmotte.

L’animal qui hiverne n’est que somnolent. Il est à même de se réveiller rapidement et sa température corporelle ne baisse que de façon marginale. C’est bien le cas de l’ours, et notamment du grizzly.

Lire aussi : Les grizzlys du Yellowstone sont sauvés

Le grizzly est attiré par les menstruations…

Parmi les mises en garde pour limiter le risque de rencontre avec un ours, le Parc du Yellowstone en évoque une tout à fait étonnante. Les ours pourraient en effet être attirés par les odeurs menstruelles. Une question qui n’a pas scientifiquement été résolue mais le parc encourage ses visiteurs à prendre quelques précautions. Extrait des recommandations :

« Privilégiez des tampons au lieu de serviettes hygiéniques. N’enterrez pas vos tampons. Un ours peut les sentir enfouis et les déterrer. En offrant aux ours cette “récompense” alimentaire, vous pouvez attirer des ours vers d’autres femmes qui ont leurs règles.

Placez tous les tampons, serviettes et lingettes usagés dans des sacs à double fermeture éclair et conservez-les hors de portée des ours, comme vous le feriez pour de la nourriture.

De nombreux produits féminins sont fortement parfumés. Utilisez uniquement des articles non parfumés ou légèrement parfumés. Les cosmétiques, parfums et déodorants ne sont pas indispensables et peuvent agir comme un attrait pour les ours. ».

Lire aussi : L’ours et le loup dérangent-ils nos voisins européens ?

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *