montagne altitude default

Un ours abattu par balles en Ariège, la Ministre annonce porter plainte !

Elisabeth Borne l’a annoncé ce mardi 9 juin 2020. « Un ours a été découvert aujourd’hui en Ariège, abattu par balles ». La ministre de la Transition Ecologique et Solidaire de souligner que « l’ours est une espèce protégée ». Elle évoque un acte « illégal et profondément condamnable ». Enfin, elle annonce que l’Etat va porter plainte. C’est près de la station de Guzet, au cœur des Pyrénées ariégeoises, que le corps du plantigrade a été retrouvé. La préfète a fait le déplacement et une enquête a été ouverte par le Procureur de Foix, précise La Dépêche du Midi.

La destruction d’espèce protégée est passible de 3 ans de prison et 150.000 € d’amende.

Les éleveurs constatent, les associations enragent…

Du côté de la Chambre d’Agriculture de l’Ariège, la mort de l’ours passe pour une preuve de l’incapacité des autorités à soutenir les éleveurs. « On n’a jamais écouté leur souffrance au quotidien. On a semé la douleur, la souffrance, la zizanie dans nos montagnes » détaille son Président dans le journal toulousain.

Les associations de protection de l’Ours ont vivement réagi à cette nouvelle. Dans un communiqué commun de Férus-Pays de l’ours, Ferus ou encore France Nature Environnement, elles affirment qu’elles porteront également plainte. Il « n’est pas admissible dans un état de droit que certains cherchent à imposer par la violence un point de vue qu’ils n’ont pas réussi à faire valoir par les voies démocratiques et légales » précisent-elles. Leur demande est aussi de remplacer l’ours. Elles demandent à la ministre de «  confirmer dès maintenant que l’Etat respectera son engagement de remplacer rapidement tout ours mort de cause humaine et procédera donc à un lâcher pour compenser ce tir illégal et inacceptable ».

Réintroduction, remplacement ?

En janvier dernier, le Président Macron en déplacement à Pau annonçait que la fin des réintroductions d’ours dans le massif franco-espagnol. Il y a quelques semaines, un autre ours trouvait la mort dans les Pyrénées. Ce dernier avait vraisemblablement chuté sur plusieurs dizaines de mètres suite à une interaction avec un de ses congénères. Alors que la population d’ours des Pyrénées n’a pas encore atteint un niveau suffisant pour garantir sa pérennité, cette nouvelle mort fera-t-elle revenir les autorités sur cette annonce présidentielle ?

Illustration © Twitter E. Borne

3.7/5 - (7 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.