chasse marmotte

La chasse à la marmotte continuera la saison prochaine !

La préfecture de Savoie devrait reconduire la saison prochaine la possibilité de chasser la marmotte. Elle argumente en la faveur de cette « chasse patrimoniale de montagne ». Et qu’importe si l’opinion publique juge, à 69%, que cette pratique devrait être interdite.

Animal iconique des montagnes, la marmotte est chassée. Malgré la ratification en 1990 de la Convention de Berne qui encourage la France à ne pas mettre l’espèce en danger. Sur le seul département de la Savoie, de 350 à 880 animaux sont ainsi prélevés chaque année. Plusieurs pétitions ont circulé ces dernières années pour tenter d’interdire la pratique. Des courriers d’associations adressés aux ministres compétents jusqu’aux interpellations par députés et sénateurs… Autant d’initiatives qui restent sans réponse.

Une espèce iconique en déclin

La récente consultation du public dans le cadre du projet d’arrêté préfectoral concernant la chasse en Savoie pour la saison 2023-2024 a remis le sujet sur la table. Parmi les centaines d’avis recueillis lors de cette procédure qui s’est terminée début juin, une soixantaine d’avis défavorables portaient sur la chasse à la marmotte. Ils rappelaient que l’espèce n’était pas classée comme « nuisible », était « peu mangée » et contribuait à « l’attrait touristique du département ». Ils soulignaient également que les marmottes étaient les victimes « du réchauffement climatique, des incivilités de randonneurs, une proie pour les aigles royaux », sans parler des chiens… Bref, les marmottes auraient donc fort à faire pour survivre sans avoir à éviter les chasseurs savoyards.

Les données chiffrées sont rares mais les spécialistes pointent du doigt un recul de la population du rongeur. Une tendance observée sur le terrain depuis les années 1990. Et les évolutions du climat ne devraient pas changer la tendance. Dans sa thèse, Célia Rézouki confirmait en 2018 que « la population de marmottes alpines semble être actuellement en déclin ». Elle précisait également que sa capacité d’adaptation au climat changeant était loin d’être optimale.

Les dégâts des marmottes

Face à ces commentaires et ces constats, la Préfecture de la Savoie a formulé une réponse argumentée. Justifications du fait que, contrairement à plusieurs départements français, la chasse à la marmotte continuera d’exister la saison prochaine en Savoie.

La préfecture cite tour à tour « les dégâts dans les herbages » qui entrainent des « bris de machines agricoles », l’« atteinte aux habitations » dont « fondations et murs de soutènement » se voient fragilisés, les « blessures aux bovins » et même les « entorses » des « exploitants » qui mettent une patte ou un pied dans un terrier. Enfin, la préfecture déduit de l’absence de données chiffrées « l’absence d’enjeux de conservation ». Et de préciser que son aire de répartition a évolué entre 1950 et 2010. Jadis présente sur le territoire de 90 communes de Savoie, elle l’est désormais dans 118. Entre temps, elle avait cependant atteint un niveau bien supérieur, 126, la présence de la marmotte recule donc depuis les années 1980 selon les chiffres avancés par la Préfecture.

Rendez-vous le 11 novembre 2023 !

Sauf surprise de dernière minute et à l’exception de quelques communes, la chasse à la marmotte sera ouverte en Savoie la saison prochaine. Du mercredi au dimanche dès le 11 novembre 2023.  

Illustration © Pixabay

2.9/5 - (15 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.