résolutions Kilian Jornet

Les bonnes résolutions durables de l’ultra-trailer Kilian Jornet

En ce début d’année, Kilian Jornet n’échappe pas au traditionnel exercice des bonnes résolutions. En 2020, il compte faire rimer carrière professionnelle avec développement durable.

« Depuis 15 ans, je vis ma passion pour la course et le ski tout autour de la planète, profitant de ce que les montagnes nous offre. Je suis très reconnaissant de toutes ces opportunités offertes de pratiquer ces activités et ces courses, même si cela peut sembler normal pour un athlète professionnel. Mais pendant toutes ces années, j’ai également réalisé que faire çà contribuait aussi à la destruction de l’environnement que j’aime tant. Cela m’a alors fait repenser la manière de continuer à vivre ma passion et faire mon métier plus durablement. »

Lire aussi : Kilian Jornet abandonne, pas d’Everest cet automne !

Des voyages optimisés, une consommation réfléchie…

Kilian Jornet explique alors sa volonté, avec sa compagne Emelie Forsberg, d’aller plus loin que de la simple compensation carbone de ses déplacements. Il vaut planifier ses projets et sa participation à des courses de façon à optimiser ses transports. « voyager plus longtemps quand on doit aller loin et éviter les courts voyages en avion en préférant la voiture ou le train ». Il compte ne voyager que pour les projets ou les courses qui ont « vraiment du sens » pour lui.

Il réfléchit également à ses modes de consommation, et sa capacité à recycler ses déchets et à encourager ses marques partenaires à produire de façon plus durable. Il affronte le sujet avec une certaine humilité : « Je sais que ces changements dans ma vie personnelle et professionnelle ne sont pas parfaits mais c’est un premier pas vers un mode de vie et un sport plus proche de la nature, pour que je puisse continuer à profiter des montagnes autant que j’ai pu le faire par le passé, et que les générations futures puissent faire de même ».

Emelie Forsberg suit les mêmes engagements et plante même des arbres :

Voir cette publication sur Instagram

This is from our backyard, tour de Moonvalley, we did all the summits surrounding the fjord, and it was such a wonderful day to experience all the summits and new angles. To explore the home areas is so interesting, and I think the curiosity has no limits what to do around here. I love the winters and I´m a proud ambassador of @protectourwinterssweden . As most of you know I do travel with my athlete career. And I have not posted much about my interest in the environment, as I get a few negative comments about being a hypocrite. And for sure I do understand. But I have taken a decision, that I do have some other power, to reach many people, and maybe small changes can make bigger difference, then if I would quit what I do and stay home? Today I counted my last year carbon footprint, and it was the smallest in many years. 3 travels abroad and much more training from home. Thanks Maj. Both Kilian and me will plan our year much better in cooperation with our sponsors, and we will change flying to train and car a few of the planned ones. Today I also decided to plant trees on a plot of land that we have. Did you know that 1 cubic meter of steem wood binds 1,3 tonnes of carbondioxid? How cool isn´t that. I love trees. I believe that the more we talk about the environment, small voices reaches higher, where the bigger decisions need to be made.

Une publication partagée par Emelie Forsberg (@tinaemelie) le

Illustration © S.Candé – RedBull CP

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *